Côte d’Ivoire : Ahoussou dit niet à Bédié, les négociations ont échoué

Henri Konan Bédié et Jeannot Ahoussou-Kouadio à Daoukro en octobre 2018

Le président du Sénat va bel et bien adhérer au RHDP comme l’a révélé en exclusivité Afriksoir.net. Les négociations entre Henri Konan Bédié et Jeannot Ahoussou-Kouadio ont échoué.Ahoussou dit niet à Bédié.

Jeannot Ahoussou-Kouadio s’apprête à porter l’information à ses parents de Didiévi à qui il réserve la primeur. Le vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) va officiellement faire l’annonce début juin. Même si aucun de ses proches ne confirme l’information, un jeune leader de la région du Bélier qui a assisté à une rencontre à son domicile abidjanais, nous apprend que la décision du président du Sénat est arrêtée et que les préparatifs vont bon train du côté de Didiévi.

A lire aussi. UN PRO-DUNCAN EN CAMPAGNE CONTRE GON : “SA CANDIDATURE RISQUE DE CRÉDIBILISER BÉDIÉ”

Après l’annonce faite par Afriksoir.net, plusieurs pontes du PDCI ont été envoyés auprès de celui qui a dit être « fidèle à Bédié et loyal à Ouattara », par le patron du PDCI. Au nombre de ceux-ci, Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef du PDCI. « La mission confiée par Bédié à Guikahué était de savoir si l’information livrée par Afriksoir était juste. En outre, il s’agissait pour lui d’en déterminer les causes et éventuellement de trouver une issue heureuse pour le PDCI », confie une source proche du Sphinx de Daoukro.

« On l’aime bien, on pense qu’il peut encore diriger le parti, mais il ferait un mauvais candidat à la présidentielle »

Selon nos sources, Ahoussou, réputé grand joueur et fin tacticien, n’a ni confirmé, ni infirmé l’information. Concernant ses motivations, il n’en a pas dit davantage, mais a laissé entendre à Guikahué qu’il n’était pas d’accord avec la direction managériale à sens unique d’Henri Konan Bédié. Un reproche qui revient constamment au PDCI, sans que personne à un haut niveau, ne puisse dire ouvertement à Bédié, ce qui lui est reproché.

Non candidature de Bédié

« L’élection présidentielle c’est en octobre 2020 et alors que les autres s’organisent, nous n’avons aucune lisibilité au PDCI. Nombreux parmi nos cadres vont au RHDP du président Alassane Ouattara, d’abord pour leur ventre, en tout cas pour la majorité, mais pour certains, parce que là bas au moins, on leur présente des perspectives », dénonce Eric Badjé, membre du Grand conseil du PDCI.

Selon nos sources, Guikahué a été incapable de confirmer à Ahoussou, si Bédié sera candidat ou non, se contenant d’affirmer qu’il travaillait pour que des cadres comme Ahoussou émergent en 2020. Un discours flou, sans proposition claire, encore moins concrète, qui a consacré l’échec des négociations avec l’émissaire de Bédié.

« Si Bédié ne rassure pas ses militants dès maintenant, en se prononçant clairement sur le fait qu’il ne se présentera pas en 2020 (on l’aime bien, on pense qu’il peut encore diriger le parti, mais il ferait un mauvais candidat à la présidentielle) et n’annonce pas avant juin, la date de la convention où tous ceux qui le souhaitent, pourront être candidats à la candidature du PDCI, qu’on ne rêve même pas, d’autres cadres importants suivront Ahoussou par manque de perspectives », explique Badjé.

Elvire Ahonon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info