Adjouffou parle à Ouattara : « Tu nous avais parlé de solution, or c’était la solution de la misère »

Déguerpissement-à-Boribana-1

Des riverains du quartier Adjouffou, dans la commune de Port-Bouët, ont exprimé leur colère à Ouattara dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, suite au déguerpissement de leurs habitations. Lesquelles sont situées dans les périphéries de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

« C’est parce que nous ne sommes pas riches et que nous n’avons pas de moyens que nous sommes venus nous réfugier ici dans ce quartier, où les maisons sont à 20 000 FCFA ou 30 000 FCFA / mois. Alassane Ouattara n’a pas eu pitié de nous. Il nous a jeté dans la rue. Parmi nous, il y a des femmes enceintes, qui ne peuvent même pas marcher avec des bagages sur la tête. Elles font leur travail sur la route. Il est méchant. Mais nous lui donnons rendez-vous en 2020 », a crié une dame dans la vidéo de deux minutes, s’offusquant contre cette opération.

A lire aussi : Déguerpissement à Adjouffou : Les images de l’impuissance des populations

« Je suis un homme du RHDP. Je t’ai voté et je suis fier. D’autres môgô (personnes ) sont fâchés contre moi. Aujourd’hui si je suis dans ce quartier, ce n’est pas parce que je suis content d’être ici. C’est le manque de moyen qui me retient dans ce quartier. Ce n’est pas parce que je suis fier d’être ici. Sinon en tant normal ce n’est pas un quartier où l’on doit habiter. Vous refusez de nous rendre la main », a déploré un jeune homme d’une vingtaine d’années dans la même vidéo.

Adjouffou parle à Ouattara : c’est la solution de la misère que tu as envoyé sur nous

Et de préciser : « Le quartier compte plus de 8 mille habitants. Aujourd’hui, nous avons plus de dortoirs. Nous t’avons voté, on ne savait pas que c’était comme ça tu allais nous récompensés. Ce n’est pas la solution, c’est la solution de la misère que tu as envoyé sur nous. C’est la pauvreté. Tu nous avais promis que nous allons tous oublier la misère. Mais aujourd’hui c’est plus que la misère. Et nous sommes découragés ».

A sa suite, une autre dame qui a vu sa maison rasée s’est également insurgée contre le déguerpissement du quartier. « Voici ce que le Président Alassane Ouattara nous a montré. Aujourd’hui, nous les Ivoiriens on pleure. Nos enfants ne vont plus à l’école. Nos enfants sont dans la rue. Voici ma fille. Elle est dans la rue aujourd’hui je pleure. J’ai perdu tout à cause d’Alassane Ouattara », a-t-elle lâché en pleure.

Moïse Yao K.

Côte d’Ivoire : Le déguerpissement à Adjouffou reporté au 20 janvier
  •  
    190
    Partages
  • 190
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info