Côte d’Ivoire : « A Katiola, le Président Ouattara n’avait pas exclu d’être candidat au cas où… » (Bictogo)

Interrogé ce jeudi 09 juillet 2020, sur une possible candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre 2020, en remplacement de Gon Coulibaly, décédé le mercredi 08 juillet 2020, le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, a estimé que tout était possible.

« Amadou Gon Coulibaly reste pour nous le candidat spirituel. Autant nous souhaitons, à travers la victoire d’Amadou Gon, honorer le président Alassane Ouattara, autant aujourd’hui, en fonction de la décision qui sera prise, le RHDP doit gagner cette présidentielle pour honorer l’œuvre d’Amadou Gon et lui retourner sa dignité », a-t-il indiqué. Soulignant que le Conseil politique du RHDP se réunira dans les jours à venir autour du président pour statuer sur l’option définitive.

A lire aussi : « En tant que directeur exécutif du RHDP, j’ai le devoir de faire triompher la vision de Gon » : Adama Bictogo n’a pas de temps à perdre…

Bictogo n’exclut pas une candidature du président Ouattara à la présidentielle, en remplacement de Gon Coulibaly

« Mais en tout état de cause, ce choix sera un choix de rassemblement. Un choix qui ne divise pas. Ce sera un choix qui permettra au RHDP de maintenir la cohésion existante, la vitalité existante, le maillage tel qu’il a été fait et qui a été constaté pendant la révision électorale. Et ce maillage se fera autour du candidat à venir », a-t-il poursuivi. N’excluant pas le fait que ce candidat pourrait être le Président Alassane Ouattara.

« Gon Coulibaly reste pour nous le candidat spirituel. Autant nous souhaitons, à travers la victoire d’Amadou Gon, honorer le président Ouattara, autant aujourd’hui, en fonction de la décision qui sera prise, le RHDP doit gagner cette présidentielle pour honorer l’œuvre d’Amadou Gon et lui retourner sa dignité »

Adama Bictogo, DG de SNEDAI et directeur exécutif du RHDP
Adama Bictogo, DG de SNEDAI et directeur exécutif du RHDP

« Si on se souvient du discours du président a Katiola, il n’avait pas exclu au cas où. Mais aujourd’hui la situation est différente et est liée à un décès. Comme dans tous les événements de cas de force majeur, il est clair que nous devons revisiter l’analyse qu’il avait fait à l’époque. Et en tant que parti, nous lui feront part de la position du parti. Si l’option c’est que ce soit lui ou un autre, le parti se fera fort de le lui traduire », a signifié l’ancien ministre de l’Intégration africaine.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Ajoutant que le RHDP a la chance d’avoir des hommes de qualité, des hommes responsables qui devant la douleur et les événements savent contenir leurs émotions. « Aujourd’hui, nous pleurons notre Amadou Gon Coulibaly. Mais je peux vous dire que tout en pleurant, nous portons l’espoir de millions d’Ivoiriens. Et le sens de la responsabilité nous commande et nous impose de rester debout et nous serons debout. Nous allons aller au bout de ce qu’il a déjà commencé. C’était un homme de devoir. Lui-même mort à la tâche. Donc il n’y a pas de raison que nous n’allions pas au bout. Nous irons au bout et nous allons gagner cette élection », a-t-il assuré.

Moïse Yao K.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yao Moïse K

Read Previous

Joël N’Guessan menace en direct André Silver Konan sur France 24 : « Il n’est pas sûr qu’il puisse rentrer chez lui à la maison après cette émission »

Read Next

Côte d’Ivoire : Titrologie du vendredi 10 juillet 2020

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *