Côte d’Ivoire : « 61% des adhérents à GPS de Soro, viennent du RHDP »

Depuis la France, Guillaume Soro a lancé l’implantation du mouvement Groupements et peuples solidaires (GPS) le mardi 22 octobre 2019 dans une vidéo diffusée. Présentant l’implantation des mouvements, Alain Lobognon a dit que sur les 13 500 adhérents, 61 % sont issus du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir.

« Nos compatriotes, en l’espace de quelques mois ont sollicité ma candidature. Cette candidature est donc conduite. Le GPS est un mouvement que nous avons pensé. Ce n’est pas un parti politique. Notre pays, vous le savez peut être, déjà compte officiellement plus de 110 partis politiques. Mais malgré leur existence, la vie de nos populations n’a pas changé positivement sentant. Aujourd’hui, plus encore, les populations sont déçues. Il nous faut leur proposer quelque chose de nouveau pour mieux répondre à leurs aspirations », a affirmé le député de Ferkessédougou.

« La cérémonie du jour a pour but de présenter les outils avec lesquels nous allons gagner la prochaine élection. Nous avons lancé un mouvement qui a recueilli plus de 13 000 adhérents en un jour. Soit environs, 1 450 adhérents par jour ; 60 adhésions par heure. Désormais, l’on n’aura plus besoin d’une adresse E-Mail pour adhérer au GPS. Votre numéro de téléphone seul suffira », s’est-il réjouit.

A lire aussi : 13 000 adhérents en 9 jours pour GPS de Soro : « La vie de nos populations n’a pas changé positivement, elles sont déçues »

Selon Alain Lobognon, « nous devons recruter, mobiliser et faire adhérer le plus grand nombre d’électeurs figurant sur la liste électorale. Le Comité local citoyen (CLC) est la cellule de base de GPS. Ceux qui créent les CLC doivent connaitre les réalités du terrain. En tenant compte de l’ambition du GPS, à savoir gagner l’élection présidentielle dès le premier tour, nous dégageons cinq règles.

Des membres de GPS de Guillaume Soro
Des membres de GPS de Guillaume Soro

A savoir entre autres, les CLC sont les seuls points d’ancrages territoriaux de GPS ; les CLC se créent à l’échelon des quartiers, villages, communes, départements etc. Les CLC sont créés par des adhérents de GPS. En plus, tous les membres du CLC doivent résider sur place ». « Le volontariat est le principe de participation aux activités du GPS.

Déjà sur les 13 500 adhérents, nous avons près de 61 % venant du RHDP. Personne ne se désignera responsable de GPS. Donc ceux qui vont se lever pour aller devant les caméras de la RTI pour dire que je suis membre du Comité local citoyen, c’est à leur risque et péril », a mis en garde l’ex-pensionnaire de la MACA.

Karina Fofana

Soro lance son mouvement GPS : « Nous allons gagner les prochaines élections »
  •  
    576
    Partages
  • 576
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info