Côte d’Ivoire : 3 élèves tués pour des congés anticipés de Noël, 56 déférés (Vagondo)

Au total trois élèves tués, pour des congés anticipés de Noël. Le Général Vagondo Diomandé a, en effet, exposé le bilan des perturbations dans les écoles ce mercredi 11 décembre 2019. C’était au cours d’une rencontre entre la ministre de l’Education nationale Kandia Camara et la communauté éducative au Centre national des matériels scientifiques (CNMS) à Cocody.

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général Diomandé a qualifié de jours infernaux les six jours pendant lesquels des élèves perturbateurs ont décidé de se mettre en congés.

« En termes de bilan, au niveau d’Abidjan les cours ont été perturbés. Il y a eu 20 personnes interpellées à priori des enfants, 14 ont été déférés. A Abengourou, les cours ont été perturbés, 2 élèves ont été interpellés et déférés. De même à Daloa, malheureusement les cours ont été perturbés. Un élève est décédé, un jeune de 19 ans qui était en classe de terminale au Collège le principal. Il a été tué par arme blanche », a déclaré le ministre Vagondo Diomandé.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : La Fesci condamne le meurtre d’un élève à Daloa après une bagarre relative aux congés anticipés

En effet, « Il y a eu 14 interpellés, tous les 14 ont été déférés. Ainsi, à Gagnoa, les cours ont été perturbés. 33 élèves ont été interpellés, 15 ont été déférés. De mêmeSan Pedro le 9 décembre 2019, les cours ont été perturbés, 11 élèves ont été interpellés et tous déférés. Au niveau de Dimbokro, les cours ont été perturbés malheureusement nous avons noté un décès », a-t-il détaillé.

Félicitation à la gendarmerie et à la police

Le ministre de la Sécurité Vagondo Diomandé. Élèves tués congés anticipés
Le ministre de la Sécurité Vagondo Diomandé

A l’en croire, le dernier décès de Dimbokro vient compléter à trois le nombre d’enfants décédés dans cette situation. Par ailleurs certaines villes tirent pour le moment leur épingle du jeu : « A Aboisso, il n’y a eu aucune perturbation. Par ailleurs, au niveau de Bondoukou la situation est calme. Pareil pour Bouaké. Au total, à Korhogo, à Man, à Odienné, il n’y a pas eu de perturbation et la situation est calme », a précisé le ministre de la Sécurité.

Aussi a-t-il félicité la police et la gendarmerie qui selon lui ont reçu des instructions pour s’entretenir avec les élèves et les enseignants pour les sensibiliser sur le comportement à adopter mais surtout les amener à éviter d’être tentés à aller par anticipation en congés.

Prince Beganssou

Actualité ivoirienne; Actualité ivoirienne du jour; Politique ivoirienne; Actualité Africaine du jour; Actualité africaine; perturbations dans les écoles

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Des établissements secondaires équipés par le Conseil régional du Moronou

Read Next

Côte d’Ivoire : Esthétika, l’organisation des professionnelles de la beauté investie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *