Côte de’Ivoire : Baisse de la production d’anacarde après un mauvais suivi du prix d’achat fixé par l’Etat

Il y a une mévente de l'anacarde en Côte d'Ivoire, en 2019

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial d’anacarde, a produit 354.634 tonnes de janvier à avril 2019 contre 518.764,9 tonnes à la même période en 2018, soit une baisse de 31,6%, selon un document du ministère de l’Economie et des finances.

‘’La production commercialisée de noix de cajou s’est établie à 354.634 tonnes en recul de 31,6%’’ à la fin du mois d’avril, indique le rapport, dont ALERTE INFO a reçu copie.

Selon le document, ‘’264.029 tonnes’’ de noix de cajou ont été exportées pour une valeur de vente de ‘’185,8 milliards de FCFA’’ contre ‘’242 186 tonnes’’ exportées avec ‘’220,3 milliards de FCFA’’ de valeur de vente en avril 2018.

A lire aussi : Dans le village de Ouattara, les producteurs d’anacarde plaident pour la baisse du prix de vente

Cette contre-performance est due aux ‘’difficultés de commercialisation liées à la baisse du prix des amendes au niveau international’’.

Le gouvernement, afin d’assurer des prix rémunérateurs aux producteurs, s’est tourné vers ‘’des circuits alternatifs d’écoulement de la production à travers la signature de contrats de vente avec de grands groupes importateurs’’.

Face à l’impact d’un climat défavorable, Les prévisions de productions de 800.000 tonnes pour cette année 2019 ont été ramenées à 730.000 tonnes.

Démarrée, le 15 février 2019, la campagne a fixé le prix minimum de la noix de cajou à 375 FCFA/kg contre 500 FCFA/kg au cours de la campagne précédente.

Afriksoir avec Alerte Info

  •  
    137
    Partages
  • 137
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info