Coronavirus : « Je me suis rendu compte que ma vie était bien plus agréable sans le foot »

Et voilà ! Avec son ballon un peu dégonflé le Foot ressort « indemne » du « championnat » que nous a si injustement imposé la COVID-19 ! Plus de trois mois après dans un état deconfinement sans les hourras du foot, voilà que ce péché des hommes qui occasionne la monopolisation de la télé et les « tchourourou » proférés par nos chères Dames, les bouquets qui commercialisent les chaines avec un taux élevé de sports, frappent déjà à nos portefeuilles !

Il a fallu la COVID-19, pour que je me rende compte que je pouvais passer un week-end devant la télé sans un match de foot dont je devais cocher le score final sur mon carnet (de match) dédié à chacun des championnats ! Durant ces trois mois et quelques jours qu’a duré le sevrage, j’ai substitué au foot, des visionnages de concerts (téléchargements) de jazz, de bleues, de musiques Congolaises et de quelques films d’époque. Naturellement la musique ivoirienne avait pour seul représentant dans ce répertoire fermé, Meiway « le meilleur » !

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Les joueurs de foot refusent une réduction de salaires pour cause de coronavirus

Le problème avec cet artiste, c’est qu’on ne sait pas si le Meiway de 1989 peut se comparer au Meiway d’aujourd’hui (2020) et vice versa, tant il est resté égal à lui-même. C’est comme si le poids de l’art passait un chemin et lui, un autre sans jamais s’épier du mauvais œil ?! Pour tout vous dire je me suis rendu compte que ma vie était bien plus agréable sans le foot que la télé nous pousse à consommer avec une boulimie hors de raison. Le stress, la crispation et le tracas des matchs perdus par mes équipes favorites, ne me prenaient plus la tête. Aussi me suis-je rendu compte que sans la pratique du haut niveau du foot par les professionnels, sans les agressifs programmes télé sportifs, sans les retransmissions en direct des matchs des championnats qui comptent à travers la cartographie du foot, « les footballeurs et leurs champs d’expression ne sont rien ».

un stade de foot ne vaut que par son remplissage à ras bord de supporters. Faites un petit calcul du genre à vous donner une idée de la superficie des stades à l’échelle mondiale qui sont restés fermés durant cette si longue période !

En effet, un stade de foot ne vaut que par son remplissage à ras bord de supporters. Faites un petit calcul du genre à vous donner une idée de la superficie des stades à l’échelle mondiale qui sont restés fermés durant cette si longue période ! Mis bout à bout ces stades aux ambitions, aux couleurs et aux architectures variées, équivalent à plusieurs nations unies. Lorsqu’il s’est agi de fermer le siège de leur gagne-pain pour des raisons sanitaires, les pratiquants de ce sport (roi ?) et bien d’autres acteurs, n’ont pas senti la nécessité de se réinventer avec le risque qu’ils pouvaient « s’anonymiser » si jamais la « mi-temps » durait plus que de raison ! Pourtant Il reste écrit que le deconfinement progressif et sans spectateurs dans les gradins du foot, ne sera pas le deconfinement du football comme l’entendent certains.

Le foot, ce sport si dépendant de l’équipe

Cela dit il sera pour sûr le deconfinement du « monstrueux » business qui gravite autour du foot ! D’ailleurs au vu de la reprise des premiers championnats européens, je ne me sens aucune réelle attraction autour des nouveaux matchs qui sont proposés même dans le cadre du direct ! C’est comme si j’inventoriais toute la palette des symptômes observés en Europe et ailleurs de la COVID-19, et qui se traduisent par une perte sèche du « goût et de l’odorat » ! J’attends de voir que la reprise annoncée et organisée qu’elle aura vraiment permis de reprendre. Car pour moi il y a une espèce de fadeur qui rôde au-dessus des stades et qui malheureusement interagit négativement sur l’action de tous les partenaires de la nouvelle galaxie du foot mondial !

Aujourd’hui le constat de la dépendance du foot à évoluer en équipe est tellement criard, qu’on se demande quel sera le prochain avenir de ce sport de contact ?

Aujourd’hui le constat de la dépendance du foot à évoluer en équipe est tellement criard, qu’on se demande quel sera le prochain avenir de ce sport de contact ? On l’a vu pendant le confinement, pour tuer l’ennui et se rendre utile par la pratique de leur art, certains secteurs d’activités tous sinistrés les uns les autres, ont fait tels que les chanteurs, montre de leur capacité à s’adapter en prestant « virtuellement » depuis leur garage… S’il ne s’agit pas pour l’instant de sa survie, le foot dont « le dernier match de qualification » se situe dans les dernières  secondes de sa seconde mi-temps, doit pour sauver sa saison sur le plan de l’éthique sportive, exécuter du pied droit le pénalty de sa crédibilité.  

André Silver Konan et des supporteurs des Eléphants à la CAN Egypte 2019
André Silver Konan et des supporteurs des Eléphants à la CAN Egypte 2019

C’est le monde sans le foot qui devient plus que probable. Je regrette déjà mon amateurisme pour ce foot autrefois si aguichant et si entier ! Permettez-moi de saluer la Fédération française de football (FFF), qui a pris déjà en mars, la décision de clôturer son championnat (ligues et districts) 2019-2020. Si cette décision ne fait pas l’unanimité aujourd’hui, elle a le mérite d’honorer la mémoire de tous les morts y compris ceux qui ne rataient aucun match de leur club et de leur équipe.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Toute chose qui va permettre à cette fédération d’être aux avant-postes et de minimiser les effets collatéraux ! Je fais remarquer au passage que certains patients qui ont été déclarés guéris après un séjour de plus de quinze jours aux urgences, interpellent leurs médecins pour résurgence des symptômes !  

KONE KOBALI

Libre auteur, créateur

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : « Dites à Anaky et à Moutayé de se taire, ils vont vous induire en erreur » (Adjoumani)

Read Next

« L’ Afrique n’est pas en retard mais, elle est à l’arrêt » (Opinion)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *