Coronavirus Côte d’Ivoire : Mamadou Koulibaly attaque Mariatou Koné

Mamadou Koulibaly dans le cadre de sa rubrique hebdomadaire dénommée « Les jeudis de Mamadou Koulibaly », a profité de celle du 7 mai 2020 pour démonter la mise en œuvre de l’opération de fonds de solidarité du gouvernement alloué aux ménages vulnérables.

Il estime que cette opération pilotée par la ministre Mariatou Koné fera assez de mal que de bien. « Avec le Coronavirus (Covid-19) tout s’est modifié, le cacao, le café, le coton, le port, l’aéroport, les entreprises, les industries et les marches sont tous fermés. Chez nous, chez nos clients et chez nos fournisseurs. Et cet impact sur nous est dramatique. Toutes ces fermetures ont amené certains de nos compatriotes à se retrouver au chômage, à ne plus avoir de revenu », a déploré l’ex-président de l’Assemblée nationale sous le régime de Laurent Gbagbo.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Atouts et faiblesses du candidat Mamadou Koulibaly

Selon lui, l’Etat fera des frustrés dans la gestion de l’opération de fonds de solidarité du gouvernement alloué aux ménages vulnérables. « Notre Etat pour aider les personnes vulnérables a eu une réaction normale. Même, si cette aide est arrivée de façon tardive, puisque c’est maintenant que nous sommes en train d’élaborer les listes de personnes par région, par commune. Pour le moment, on nous demande de recenser la liste brute, nous allons donner de faux espoir aux gens. Les frustrations ont commencé. On est parti pour un cafouillage », a prévenu Mamadou Koulibaly, candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Coronavirus en Côte d’Ivoire

Abordant dans le même sens, il a estimé que le gouvernement a fait un mauvais choix en distribuant de l’argent. « Pour les entreprises et PME pas de listes disponibles aussi. Les 13 milliards auraient pu servir à construire un centre de santé spécialisé. Sinon, les 13 milliards n’auront aucun impact significatif, si ce n’est que créer de la frustration au sein des communautés. Mais, le gouvernement a fait son choix », a souligné le président du parti Lider.

A lire aussi : Mariatou Koné à André Silver Konan : « Continuez votre job d’éveilleur de consciences, nous en avons besoin »

Pour le professeur d’économie des universités le résultat du recensement général de la population ivoirienne aurait pu servir de données. Au moment de la déclaration l’on pouvait se baser sur le recensement pour faire les calculs. Par exemple, le département de Bouna a un tel pourcentage de population nationale, tel taux de pauvreté, ce qui aurait permis de connaitre le nombre de personnes à prendre par localité », a proposé Mamadou Koulibaly.

Il faut souligner que l’opération de fonds de solidarité du gouvernement alloué aux ménages vulnérables a commencé le jeudi 23 avril 2020. Mariatou Koné, ministre ivoirienne de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté a expliqué le vendredi 24 avril au journal de la RTI1 le mécanisme de sélection des personnes bénéficiaires du fonds de solidarité du gouvernement.

Mamadou Koulibaly et Mariatou Koné

« c’est un choix qui est opéré par tous les comités de veille et ou de riposte qui sont mis en place sur l’ensemble du territoire depuis l’apparition du Covid-19. Ce sont des comités qui existaient sous Ebola, qui ont existé avec les filets sociaux. C’est un travail qui est fait en amont. Les comités sont composés du corps préfectoral, des élus, des représentants de jeunes, de femmes, des chefs de quartiers, des chefs de communauté, des leaders religieux etc. C’est tout ce groupe qui sélectionne. On peut dire que vous êtes vulnérables mais quand vous voyez votre situation par rapport à celle de votre voisin, vous dites : « ce n’est pas moi, c’est l’autre », a indiqué la ministre.

« L’Etat de Côte d’Ivoire a pensé à tout. Nous avons lancé le fond de solidarité le jeudi 23 avril avec 2 358 ménages ; le vendredi 24 avril, nous avons lancé 3 000. Le démarrage est un peu lent pour plusieurs raisons. Entre autres, nous devons procéder à la vérification. Les ivoiriens pensent que les listes sont bouclées, non. Les comités continuent toujours de travailler et au fur à mesure que nous recevons les listes nous effectuons les paiements », a-t-elle détaillé.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

L’Etat a-t-il vraiment pensé à tout ? Ceci est à voir. De fait, l’Etat ne semble pas avoir pensé tant que ça. En effet, la liste des ménages vulnérables devant et ayant bénéficié des 25 000 FCFA n’est disponible nulle part. Encore moins au sein de la communauté. Mariatou Koné en plus de la transparence théorique qu’elle affiche doit-elle écouter la proposition de Mamadou Koulibaly ? Le temps nous en dira plus.

Charles Yokoli

  •  
    192
    Partages
  • 192
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Yokoli

Précédent

Côte d’Ivoire : Quand Ouattara annonçait une enquête sur la mort de IB quelques jours après les événements

Suivant

Côte d’Ivoire : Des acteurs de la filière cola dénoncent une mauvaise gestion

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *