Cheick Haïdara réagit après l’interdiction de sa prière par le gouvernement ivoirien : « J’étais à Bouaké quand j’ai été informé »

Cheick Haidara

Le célèbre prédicateur musulman Chérif Ousmane Madani Haïdara répond au gouvernement ivoirien. Et ce, à la suite de l’interdiction de la célébration du Maoulid à Abidjan par l’Etat de Côte d’Ivoire. Il l’a fait savoir dans une vidéo le vendredi 21 février 2020.

« Les fidèles de la communauté sœur Ançar Dine de Bouaké nous avaient invité à l’inauguration d’une résidence Cherifla construite en notre nom. Et à la suite, nous devrions nous rendre à Abidjan. Notre arrivée devrait coïncider avec la célébration du Maoulid. Mais étant à Bouaké, l’ambassade du Mali à Abidjan nous a informés de ce que le monde qui allait participer à cet événement était important. Pour raisons de sécurités, les autorités ivoiriennes ont demandé son report le temps de prendre des dispositions », a fait savoir le prédicateur malien.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Le gouvernement interdit un prêche du Cheick Haidara à Abidjan

Chérif Ousmane Madani Haïdara répond au gouvernement ivoirien

« Je demande à tous les fidèles de se plier à cette décision car nous devons respecter nos autorités. Les musulmans doivent monter l’exemple aux autres. Pour ce faire, je demande à tous les fidèles d’accepter de faire le chemin retour avec moi sur le Mali. Je salue toute la communauté Ançar Dine de Côte d’Ivoire et d’ailleurs. En outre, je suis comblé de savoir que les fidèles n’ont pas pris en mal la décision de l’Etat de Côte d’Ivoire. Quand il y a la vie on peut tout faire. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire. Le report de l’évènement ne nous pose aucun problème. Je suis d’ailleurs content de la décision prise », a fait observer Chérif Ousmane Madani Haïdara.

Pour rappel, le gouvernement ivoirien avait interdit le prêche de la communauté musulmane Ançar Dine que devrait faire Chérif Ousmane Madani Haïdara à Abidjan dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 février 2020. Ainsi, par courrier en date du lundi 27 janvier, le secrétaire exécutif de ladite association avait adressé une demande d’autorisation au ministère de l’administration du territoire, en vue d’organiser un prêche au palais des sports de Treichville, dans le cadre du Maoulid.

L’appel de Chérif Ousmane Madani Haïdara

En réponse à cette demande, ledit ministère avait demandé à l’association musulmane de surseoir à son rassemblement. « En réponse, j’ai l’honneur de vous inviter, après examen de votre requête, à surseoir à cette manifestation en raison des impératifs de sécurité qui prévalent, en ces moments, dans la sous-région », précisait le courrier du directeur de cabinet du ministre de l’intérieur, Amani Ipou Félicien en date du lundi 17 février.

Chérif Haïdara répond gouvernement

Ajoutons en outre que le Chérif Ousmane Madani Haïdara est un prédicateur musulman malien, âgé de 65 ans qui a créé en 1993 le mouvement religieux appelé Ançar Dine. Il est né à Tamani, dans la région de Ségou. Il a suivi des études religieuses à l’établissement de Saad Touré avant d’être confié à Bama Worofana, un marabout. Haïdara par ailleurs prône l’émergence d’un musulman tolérant vis-à-vis des autres courants religieux et qui est résolument tourné vers la construction de son pays par le travail, l’honnêteté, la droiture et l’intégrité. Ançar Dine n’a aucun lien avec le groupe terroriste Ansar Dine.

Karina Fofana

Actualité Ivoirienne; Actualité Ivoirienne du jour; Politique Ivoirienne; Politique Ivoirienne du jour; Société Ivoirienne; Société Ivoirienne du jour; Actualité africaine; Actualité africaine du jour

  •  
    713
    Partages
  • 713
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info