Burkina Faso : Le syndicat national des travailleurs des secteurs de la jeunesse, de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes remonté face au mutisme du ministre

Le syndicat national des travailleurs des secteurs de la jeunesse, de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes (SYNAJEFP) est en colère. Il a dénoncé ce samedi à Ouagadougou, le mutisme du ministre Salifou Tiemtoré face aux préoccupations des travailleurs depuis le début de l’année. Une attitude qui fait douter le syndicat sur la sincérité de l’ouverture au dialogue face aux revendications des travailleurs.

Pour Amadé Zono et ses camarades, la plateforme revendicative comportent 7 points : la gestion des carrières, les conditions de travail, les indemnités de primes de motivation, l’organisation et les projets du ministère, la gestion du personnel, la gestion des finances et du matériel et l’affection des agents.

A lire aussi : Drame de l’emploi au Burkina Faso : Plus de 1.2 million de candidats pour 5892 postes à la Fonction publique

Pour le SYNAJEFP, « on présente ce ministère à l’opinion comme un havre de paix alors qu’à l’intérieur, les agents ploient sous la misère». Le syndicat exige du ministre, des réponses idoines dans un délai raisonnable.

Bernabé Kabré

Radio Oméga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : « Le recrutement de certains cadres de l’opposition par le RHDP, n’est que du folklore » (Pro-Soro)

Read Next

Reine Pélagie lâche le RHDP et apporte son soutien à Bédié : « Je choisis le PDCI »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *