Burkina Faso : La justice française ordonne l’extradition de François Compaoré

La Cour de cassation française a validé ce mardi l’extradition de François Compaoré vers le Burkina, informe le ministère burkinabè de la justice sur sa page Facebook.

Ladite Cour a ainsi rejeté le pourvoi déposé par le frère cadet de l’ex-président Blaise Compaoré, mis en cause dans son pays dans l’enquête sur l’assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo. Pour être effective, cette extradition doit encore être autorisée par un décret du gouvernement français, lui-même susceptible d’un recours devant le Conseil de l’Etat.

A lire aussi : Présidentielle 2020 Burkina Faso : 2 ministres en campagne pour Kaboré en Côte d’Ivoire

En novembre 2017, lors d’une visite à Ouagadougou le président français Emmanuel Macron avait promis de tout mettre en œuvre pour répondre favorablement à la requête des autorités burkinabè. Tout puissant conseiller de son frère Blaise Compaoré, qui après 27 ans de pouvoir, a dû laissé ses bureaux feutrés du palais de Kosyam, François Compaoré va connaître le goût de l’exil et bienvenu le début des déboirs. Recherché par la justice du Burkina Faso dans l’enquête sur l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo en 1998. François Compaoré était sous contrôle judiciaire en France.

Cette décision de la cour de cassation française est un coup dur porté à l’ex-baron du régime Compaoré.

Prince Beganssou

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Précédent

Nigéria : La BAD exclut une banque pour « pratiques frauduleuses »

Suivant

Béoumi : Le Chargé de communication du maire mis aux arrêts

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *