Côte d’Ivoire : Le groupe sénatorial PDCI dit non au budget 2020

Conseil des ministres du gouvernement ivoirien présidé par Alassane Ouattara

Sept lois étaient sur la table des Sénateurs,le lundi, 16 décembre 2019. A la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Ils étaient au nombre de 77 sur 99 Sénateurs à prendre part à la session publique, qui a vu le vote à la majorité de la loi portant Budget de l’Etat pour l’année 2020.

Cette loi majeure n’a pas gagné l’assentiment des Sénateurs du groupe parlementaire PDCI-RDA, qui ont appelé à voter contre. Les raisons du non soutien à ce projet de loi des finances portant Budget de l’Etat 2020, ont été données par le porte-voix du jour, Amoikon Banga, Sénateur de l’Indénié Djuablin. Le faisant, il indiquera que les 17 sénateurs que compte ledit groupe parlementaire ont « examiné avec la plus grande attention ledit projet de loi des finances portant Budget de l’Etat pour l’année 2020. » Qui s’équilibre en ressources et en charges à 8 061 013 330 830 FCFA.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Un budget de 8048 milliards FCFA annoncé pour 2020

Et se caractérise par 35 dotations et 149 programmes. « Le groupe parlementaire Pdci-Rda au Sénat, s’est penché notamment sur la pertinence et la solidité des hypothèses concernant l’évolution du Produit Intérieur Brut (PIB) base de toutes les projections relatives à la capacité de l’Etat à mobiliser les ressources nécessaires pour l’exécution du Budget-programme. » a-t-il situé avant de relever les insuffisances dudit Budget motivant leur décision

Les différents problèmes de la Côte d’Ivoire

« La question de l’endettement croissant du pays, les dispositions prises pour donner enfin aux collectivités territoriales décentralisées les moyens juridiques et financiers effectifs nécessaires pour assurer le développement local et les disparités régionales ; la problématique de la décadence de l’école et du système sanitaire ainsi que celle du recul de la recherche scientifique ; la question de la cohésion sociale et de la sécurité intérieure et extérieure, etc.

Budget Etat année 2020
Les sénateurs ivoiriens à une séance à Yamoussoukro

Il ressort de son analyse les observations suivantes : l’imprécision dans la définition et le manque de pertinence de certains indicateurs de performance ; les prévisions de croissance de l’économie nationale en ligne certes avec les potentialités du pays mais soumises à des risques dont la survenance pourrait compromettre la mobilisation des recettes fiscales.

Le caractère peu réaliste de prévisions de recettes fiscales ; le poids inquiétant de l’endettement dans les ressources destinées au financement du Budget de l’Etat ; l’insuffisance notoire des budgets alloués aux secteurs sociaux et à la recherche scientifique, le Centre national de recherche agronomique (Cnra), agonisant en est la parfaite illustration.

Le groupe parlementaire PDCI-RDA

Le niveau dérisoire des ressources allouées aux collectivités territoriales, moteurs du développement local ; la non prise en charge du coût de la carte nationale d’identité par le budget de l’Etat. » a-t-il fait savoir avant d’appeler l’ensemble des Vénérables Sénateurs à suivre le groupe parlementaire PDCI-RDA au Sénat dans ses conclusions

« Monsieur le président, au regard de tout ce qui précède, le groupe parlementaire PDCI-RDA au Sénat n’est pas favorable à l’adoption du projet de loi portant Budget de l’Etat pour l’année 2020 et demande à l’Exécutif de prendre en compte ses observations.

En conséquence, le groupe parlementaire PDCI-RDA au Sénat invite les Sénateurs à le suivre dans ses conclusions » Le groupe parlementaire RHDP ayant appelé à voter pour, c’est au nombre de 73 pour contre 14 que cette loi portant Budget a été votée par bulletin nominatif. Notons que six autres lois non moins importantes ont fait objet de vote sans ambages par les Sénateurs.

JPL

La Côte d’Ivoire à l’épreuve du budget-programme
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info