Blé Goudé et Gbagbo libres lundi ? Fatou Bensouda joue les prolongations sur son appel

Laurent Gbagbo, Fatou Bensouda et Charles Blé Goudé

30 août 2019- 13 septembre 2019. Cela fait un mois qu’un délai de 30 jours a été donné à la procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda pour interjeter appel ou non, contre la décision rendue par la Chambre de première instance, relative à la libération de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, son co-accusé. Cette dernière a, semble-t-il, décidé de jouer les prolongations, jusqu’à lundi.

Au départ, disposant d’un délai d’un mois, la procureure avait saisi la Cour en vue d’une prorogation. Ce qui a été fait le 30 août, avec le délai supplémentaire d’un mois. Sauf changement, ce vendredi, la gambienne devrait déposer ces observations sur la décision rendue. Ce qui aurait pour conséquence la poursuite du jugement.

A lire aussi : Blé Goudé révèle : « Voici comment on célébrait l’anniversaire de Gbagbo à la CPI »

Le 15 janvier 2019, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale a, à la majorité de ses membres (« la Majorité »), la juge Herrera Carbuccia étant en désaccord, rendu une décision orale par laquelle elle a acquitté Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de toutes les charges de crimes contre l’humanité qui auraient été commis en Côte d’Ivoire en 2010 et 2011.

Le 16 juillet 2019, la Chambre de première instance I a présenté l’exposé détaillé des motifs de sa décision.  De son côté, la procureure s’était opposée à la libération totale de ces derniers. Ils restent jusqu’à ce jour, en liberté sous condition et ne peuvent donc pas regagner la Côte d’Ivoire, leur pays. Laurent Gbagbo vit en Belgique aux côtés de sa concubine Nady Bamba, tandis que Charles Blé Goudé reste encore en Hollande.

Si Bensouda fait appel ce vendredi 13 septembre, il va s’en dire que la Cour devra examiner à nouveau cette affaire. Dans le cas contraire, ce serait la liberté totale pour Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Ils pourront donc regagner la Côte d’Ivoire dans un contexte marqué par de fortes dissensions entre le pouvoir et l’opposition. Laurent Gbagbo a reçu récemment la visite de Henri Konan Bédié le président du PDCI et les deux hommes ont décidé de travailler ensemble sur les sujets d’intérêts communs pour la Côte d’Ivoire.

Rappelons que le parquet de la Cour pénale internationale  a porté à l’encontre de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé des charges de crimes contre l’humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains, ou tentative de meurtre et persécution) qui auraient été commis dans le contexte des violences postélectorales en Côte d’Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

 Claver AKA

  •  
    464
    Partages
  • 464
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info