Billon au RHDP : « La peur est du côté de ceux qui menacent, au PDCI nous sommes sereins »

Jean-Louis Billon posant à côté d'un poster de Félix Houphouët-Boigny

Jean-Louis Billon a présidé une cérémonie à N’Denoukro (Bouaflé) ce 12 octobre 2019. Larges extraits de son discours .

Chers jeunes de la  »Nouvelle  Génération ». Cette cérémonie  de ce jour montre combien vous êtes déjà engagés  pour le développement de votre village et de votre région. Aucun pays  au monde ne peut avoir un développement  harmonieux  sans développement rural. Toutes les puissances  que vous connaissez, que ce soit les Etats-Unis d’Amérique,  la communauté  européenne, sont caractérisées par une autosuffisance alimentaire, une puissance industrielle. Mais avant d’être des puissances  industrielles, ce sont des communautés rurales qui forgent leur terroir, leur identité comme ici à N’Denoukro. L’Ayaou  doit forger, consolider  son identité.

C’est votre engagement  qui assurera votre développement (…) Soyez engagés  et défendez fortement vos idées et vos convictions, vos valeurs. C’est ainsi que vous serez respectés. Je voudrais dire merci aux nombreux cadres du PDCI qui sont ici avec nous. Les cadres du PDCI sont nombreux dans la Marahoué. Que ce soit les membres du Comité des sages, les membres du Bureau politique. Le PDCI-RDA, c’est notre parti.

À un moment de l’histoire  de notre nation, nous avons eu un accord politique qui nous a conduits  à nous associer avec d’autres partis politiques pour le bien et la paix en  Côte d’Ivoire. Chemin faisant, ces partis plus jeunes que le nôtre, nous ont demandé de dissoudre le PDCI et d’entrer dans une nouvelle  formation  politique qui allait porter un nouveau nom.  Avec les cadres qui sont là,  je fais partie de ceux qui ont dit non, c’est cela l’engagement. Voyez-vous, notre ADN est PDCI-RDA Le PDCI est le parti fondateur  de la Côte d’Ivoire. C’est celui qui a fait obtenir à notre nation l’indépendance, celui qui a construit  la Côte d’Ivoire moderne. Et le président Houphouët-Boigny a transmis le PDCI à son jeune fils, le président Henri Konan Bédié, ainsi que les principes qui fondent ce parti,  parti conservateur.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : « Bédié prendra la parole le 19 octobre 2019 à Yamoussoukro »

Quand on dit que c’est le parti conservateur, c’est que nous voulons arriver au développement sans perdre nos traditions  et nos valeurs. Si nous avons des traditions, c’est qu’elles ont des valeurs. Si nous avons des principes et des valeurs, c’est qu’ils nous été transmis  par nos parents depuis des générations. Et cela se respecte  et cela ne s’abandonne  pas.

Dans la loi, il est dit qu’en tout temps, l’enfant doit honneur et respect à ses père et mère. D’où vient-il qu’un nouveau-né, un nouveau parti demande à son père d’abandonner son nom,  ses traditions  pour venir adopter le nom du nouveau-né ? Nous n’avons  jamais  vu cela. Ici nous respectons nos chefs,  nos traditions et nos parents. Et c’est cette ingratitude que nous avons  refusée au PDCI. Soyez donc engagés et montrez votre engagement  et c’est comme cela que l’on va nous respecter  (…) On n’efface pas du revers de la main ce qui s’est passé. Un peuple sans histoire  est un peuple sans boussole.  

Au PDCI,  nous conservons nos valeurs. Oui le PDCI  vivra et le PDCI présentera un candidat  en 2020, qui sera un militant actif de ce parti. Je vous demande  donc de rester engagés et unis. (…) Ensemble, nous gagnerons ce combat  pour plus de justice, d’équité, pour un développement  plus harmonieux, sans privilégier une région au-dessus  d’une autre. C’est cela notre engagement et cet engagement, nous allons le défendre.

Dans quelques jours, nous allons  célébrer l’anniversaire  du président Félix Houphouët-Boigny, le 18 octobre prochain.  Le 19 octobre, nous aurons un important meeting  en présence du président Henri  Konan Bédié qui aura un message fort. Vous n’êtes pas loin, venez donc nombreux pour écouter ce message. Nous attendons du monde qui viendra  de toute la Côte d’Ivoire pour écouter et se joindre à nous car le chemin pour 2020 a commencé maintenant.

Jeunes de N’Denoukro, nous pouvons réussir ensemble pour une Côte d’Ivoire nouvelle. C’est un défi que nous nous sommes donnés au niveau du PDCI et tous  les cadres sont engagés  dans ce combat car tous  ensemble nous rêvons d’une Côte d’Ivoire meilleure, d’une Côte d’Ivoire avec un développement  plus harmonieux, avec plus d’équité, plus de justice (…) Nous ne nous occupons  pas du RHDP  et l’installation  de leur siège à Yamoussoukro est un non-événement  pour nous. Ce qui nous importe, ce sont les Ivoiriens, la Côte d’Ivoire et le PDCI. Pour nous au PDCI, les Ivoiriens sont au-dessus  de tout.

Nous préparons un important  meeting  pour célébrer le père fondateur  de la Côte d’Ivoire, celui qui a créé le PDCI-RDA, qui nous l’a transmis  et à notre tour, nous devons transmettre ce joyau aux prochaines générations. Nous n’avons pas peur car notre engagement au PDCI est ferme et nous ne devons pas avoir peur. Ce qu’il faut savoir, c’est que la peur est du côté de ceux qui menacent. Quand vous menacez, c’est que vous n’êtes pas sereins. Et nous, nous sommes sereins. On veut une Côte d’Ivoire plus juste,  plus harmonieuse, une Côte d’Ivoire avec un développement plus harmonieux et plus équilibré.  

Et on ne doit menacer personne pour cela bien au contraire,  nous, nous sommes  là pour fédérer non pas pour contraindre, exclure, forcer quelqu’un  à rejoindre un groupe qui n’a véritablement  pas une éthique politique. Donc ils peuvent  continuer les menaces mais qu’ils sachent que cela ne nous émeut pas du tout. Bien au contraire, cela montre une certaine injustice et beaucoup  de compassion de la part des Ivoiriens. Beaucoup de jeunes rejoignent, aujourd’hui, le PDCI car ils aspirent  à plus de justice, de démocratie et plus de paix. Tout acte qui fragilise la cohésion sociale  déçoit les Ivoiriens ».

Côte d’Ivoire : La candidature de Bédié se précise, il va parler à Yakro le 19 octobre
  •  
    385
    Partages
  • 385
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info