Bilan de la bagarre au Lycée classique : 7 Forces spéciales, 1 policier blessés graves

Quel a été le bilan de la bagarre entre les éléments des Forces spéciales et les policiers au Lycée classique d’Abidjan, le samedi 21 septembre 2029 ? Afriksoir.net est entré dans ses réseaux.

Sept blessés parmi les Forces spéciales et un blessé du côté des policiers. Ce samedi 21 septembre 2019, des éléments incontrôlés des Forces spéciales ont lancé un assaut sur le lycée classique d’Abidjan où se déroulait une composition en vue du concours d’entrée à la police. Ils ont choisi cet endroit parce qu’il y avait un détachement de policiers qui y étaient pour assurer la sécurité des épreuves.

Dans un assaut mal coordonné, ils s’en sont pris à des policiers qui, passée la surprise, se sont vite organisés pour riposter. En infériorité numérique, dans un combat au corps à corps, plusieurs éléments des Forces spéciales ont été cernés (vidéo à voir ici). Ils ont été passés à tabac et certains ont été grièvement blessés, dans un lieu où la clameur publique était acquise à la cause des policiers (ce sont des aspirants policiers qui composaient).

A lire aussi. Côte d’Ivoire : Le raid des Forces spéciales, « un coup de force » de Soro, selon un journal pro-RHDP

Vendredi, deux élèves sous-officiers en stage à l’Unité de régulation de la circulation (URC) ont été sévèrement battus, le vendredi 20 septembre 2019, par cinq militaires à l’arrêt de bus de Blockauss. Élèves policiers battus par des militaires en guise de représailles ?

Les élèves sous-officiers étaient désignés pour faire leur service devant le Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan-Cocody. Ils avaient même fini et cherchaient à rentrer à la maison. Ils se sont donc rendus à l’arrêt de Blockauss, en vue d’ emprunter un bus. Samedi, les grands commandants de la police, de l’armée et de la gendarmerie ont appelé leurs éléments à la tolérance et à la retenue. Depuis lors, le calme semble être revenu entre les deux corps.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

« Les journalistes ivoiriens sont aujourd’hui des chômeurs en puissance » (Nouveau président)

Read Next

Côte d’Ivoire : Lia Ferdinand Gnan, nouveau président de la JFPI, succède à Navigué Konaté

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *