Bictogo attaque aussi Soro : « Il est sérieux là ? »

Représentant du Premier ministre Amadou Gon à la cérémonie d’hommage des populations du Bafing au président de la République Alassane Ouattara, Adama Bictogo a animé un meeting du RHDP à Touba. Il s’est, une fois encore, lancé dans ses diatribes de tabouret. Il n’est pas allé de main morte pour appeler le président du Sénat Jeannot Ahoussou à clarifier définitivement sa position à propos du RHDP.

« Il y’a quatre mois, nous avons parlé clarification et il y a eu clarification. Mais il y en a encore qui continuent de louvoyer. Je les entends dire,  je suis fidèle à gauche et loyal à droite. La politique se nourrit de courage et d’autres valeurs. On ne peut être PDCI la nuit et RHDP le jour. Allez-y leur dire que notre patience a atteint ses limites.

A lire aussi :Charles Diby nommé au Conseil politique du RHDP : Il libère enfin le tabouret de candidat potentiel du PDCI

Nous remercions le président de la République Alassane Ouattara qui a choisi de faire en sorte que nous soyons tous ensemble, mais nos populations pour qui nous nous sommes engagés n’acceptent plus la ruse de certains. Notre patience a atteint ses limites. Nous disons ici depuis le Bafing que conformément aux règlements du Sénat, le président de cette Institution doit refléter la majorité politique. Le président du Sénat doit être RHDP et c’est tout », a fait savoir Adama Bictogo.

Aussi, ne s’est-il pas abstenu de lancer des flèches à Guillaume Soro. « Ceux qui se rappellent soudainement après huit ans que vous étiez pauvres (…) Il était là  depuis  huit ans, le pouvoir l’avait apparemment rendu aveugle, il ne voyait pas vos souffrances, il ne savait pas que vous existiez et soudainement, subitement, il vous voit, il voit votre pauvreté, il voit que depuis huit ans, le président n’a rien fait, mais il est sérieux là ?» a-t-il dit, allusion toute faite à l’ex président de l’Assemblée nationale qui, depuis des semaines, parcourt villages et hameaux du Nord pour s’imprégner du quotidien des populations.

(Infos : Direction communication Cabinet du ministre Bictogo)

  •  
    222
    Partages
  • 222
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elvire Ahonon

Read Previous

Jeune femme journaliste dans la société ivoirienne : Briser le plafond de verre !

Read Next

Mambé à Bédié : « Vous êtes un gisement de connaissance et de sagesse »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *