Bédié de retour à Abidjan : « Je remercie les militants du PDCI qui ont gardé la flamme du parti »

Henri Konan Bédié

Le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) est rentré de son séjour parisien ce mardi 24 septembre 2019. Plusieurs militants et partisans ont effectué le déplacement  à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny pour l’accueillir.

Sa venue était prévue pour le mardi 17 septembre 2019. Cependant, contre toute attente cette date a été reportée. C’un Henri Konan Bédié au top de sa forme qui a foulé les pieds sur les bords de la lagune Ebrié. « Le séjour s’est très bien passé. Pendant presque 3 mois j’ai séjourné en Europe Et j’ai eu l’occasion de rendre beaucoup de visites. Je suis très heureux d’être de retour et d’être parmi vous. Je remercie tous les amis et parents qui sont venus m’accueillir ce soir. Je remercie les militants du PDCI qui ont gardé la flamme du parti pendant mon absence, je remercie les instances, tous Les responsables politiques ici présents qui sont venus m’accueillir », a dit d’emblée Henri Konan Bédié.

A lire aussi : Bédié de retour à Abidjan : « Je remercie les militants du PDCI qui ont gardé la flamme du parti »

Concernant le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, selon le président du PDCI : « Cette année le récipiendaire du prix Félix Houphouët-Boigny est le premier ministre d’Éthiopie. Malheureusement, au moment il devait venir à Paris pour recevoir le prix, il y a eu une tentative de coup d’État à Addis Abeba. Dans ces conditions, il en a été empêché et nous négocions actuellement une autre date pour que cette cérémonie se tienne. Si le premier ministre ne peut pas venir, je vais lui écrire pour qu’il désigne le représentant qui viendra à Paris recevoir le prix plutôt que d’aller lui remettre le prix à Addis Abeba », a-t-il ajouté.

A en croire l’ex- président, il est allé en Belgique rendre visite à son jeune frère Laurent Gbagbo pour tout simplement lui témoigner sa compassion et son soutien dans l’ épreuve qu’il traverse depuis bientôt 10 ans. « C’est un devoir d’aîné, un devoir de fraternité, un devoir de compassion. Je l’ai trouvé en bonne forme ausi bien physiquement qu’intellectuelement », a-t-il déclaré. Quant à l’élection de 2020, Henri Konan Bédié, demande aux ivoiriens de se préparer à aller voter dans les meilleures conditions possible, et de veiller qu’elle se déroule dans la paix et non dans la violence.

Notons que Georges Armand Ouégnin le président de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) et Sébastien Danon Djédjé pour le Front populaire ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo étaient au rendez-vous de l’événement. Ils ont été chaleureusement salués par le président du PDCI.

Prince Beganssou

Vers un rapprochement Bédié-Duncan ? La petite phrase de Bédié qui trouble le Palais présidentiel
  •  
    163
    Partages
  • 163
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info