Côte d’Ivoire : Les nouveaux magistrats de la Cour des comptes, outillés à l’audit de performance

Le Projet d’appui à la gestion économique et financière (PAGEF) a démarré, hier, à l’hôtel Palm Club, la 2eme session de formation des magistrats de la Cour des comptes en comptabilité publique et privée.

A l’ouverture de cette session qui prend fin le vendredi 31 juillet prochain, le président de la Cour des comptes, Diomandé Kanvaly, a rappelé qu’il s’agit de mettre à niveau les capacités des magistrats nouvellement recrutés par la Cour. Car la réforme des finances publiques qui introduit le basculement en mode budget-programme appelle des défis majeurs à relever et  que pour cela, il faut que tout le monde soit bien formé.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : La Cour des comptes épingle le gouvernement de Ouattara ex-technocrate du FMI

Il  a également indiqué que la Cour des comptes qui est une Institution chargée de vérifier la bonne gestion des finances publiques est compétente pour vérifier partout où il y a de l’argent public. « Il s’agit de voir si l’argent public est utilisé, selon les règles en vigueur (…)  De plus en plus avec la mise en place du budget-programme, on parle d’audit de performance. De plus en plus, l’Etat va être géré comme une entreprise privée. Donc les règles de gestion des finances publiques vont se rapprocher sérieusement de celles de la gestion des entreprises privées. C’est justement pour cela qu’il faut faire la mise à niveau des magistrats » a dit Diomandé Kanvaly.

Qui a salué l’action du PAGEF, financé par la BAD dans le cadre de ce programme. Pour le coordonnateur du PAGEF, Pr N’galadjo Lambert, ce nouveau système  procède d’une logique  de tenue et de présentation des comptes de l’Etat selon une vision aussi proche des entreprises et des standards internationaux.

2eme session de formation des magistrats de la Cour des comptes en comptabilité publique et privée

Formation magistrats Cour comptes. Les membres de la Cour des comptes avec le Président Alassane Ouattara et des membres du gouvernement ivoirien
Les membres de la Cour des comptes avec le Président Alassane Ouattara et des membres du gouvernement ivoirien

« Il permet de prendre en considération les risques potentiels, les opérations rattachées, les charges futures ainsi que les engagements hors bilan. Autant d’éléments qui concourent à réaffirmer une vision plus fidèle, plus exhaustive et plus transparente de la situation financière et du patrimoine de l’Etat, et partant un enrichissement considérable des informations véhiculées par la comptabilité budgétaire. »

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

« La mise en place d’un tel dispositif est aussi associée à l’élaboration de nouveaux défis financiers ayant pour objectif, une vue globale exhaustive et transparente sur l’activité et le patrimoine de l’Etat. Il s’agit d’améliorer, de manière significative, le contenu des informations comptables et financières au bénéfice des différents utilisateurs des comptes de l’Etat et d’offrir des indicateurs complémentaires pour mieux comprendre l’évolution de la situation des finances publiques » a expliqué le coordonnateur du projet.

Par FRANÇOIS BECANTHY

  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : Titrologie du mercredi 29 juillet 2020

Read Next

Covid-19 : « Les manifestations du RHDP mettent la vie de millions d’Ivoiriens en danger » (Père Djadji)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *