« Au moins 40 militaires portés disparus après une attaque à Diabaly » (porte-parole des FAMA)

Une quarantaine de soldats sont portés disparus après une embuscade tendue contre leur convoi à Diabaly, dans la région de Ségou au centre du pays, a indiqué l’Etat-major malien.

L’attaque a consisté d’abord à une explosion d’un EEI (engin explosif improvisé) au passage du convoi, suivi des tirs nourris, selon l’état-major malien qui précise qu’il s’agissait de quatorze de leurs véhicules pick-up en patrouille dans la zone de Diabaly vers la frontière mauritanienne. Après l’attaque des sources sécuritaires locales signalent le retour de quatre d’entre eux dans le camp de Gomacoura où ils ont quittés.

A lire aussi : Mali : Les manifestants dans la rue vendredi nuit autour du palais présidentiel et du domicile d’IBK pour réclamer son départ

De sources locales, radio Oméga a appris qu’une quarantaine de soldats qui auraient trouvé la mort au cours de l’assaut et des matériels emportés. «Suite cet accrochage, les avions de combats ont été dépêchés et les évaluations sont toujours en cours», conclu colonel-major Diarran Koné, porte parole des FAMA.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

Cette attaque intervient après celle qui avait ciblé, ce week-end à Gao un convoi logistique de la Minusma faisant 2 morts dans le rang des casques bleus égyptiens.

Radio Oméga

Attaque Mali FAMA. Attaque Mali FAMA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : Voici la vraie histoire de la moto qui a tué DJ Arafat, les révélations d’Oscard le Motard

Read Next

Côte d’Ivoire : Un responsable de la CEI remet en cause les chiffres de l’INS

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *