Assoa Adou: « Il faut que nos chefs d’Etat apprennent à écouter leur peuple »

Assoa Adou à propos de la chute d’Omar Béchir. Se prononçant sur la démission du président soudanais Omar el Béchir, dans l’émission « la Semaine en Revue », diffusée sur la radio de la paix (ex Onuci Fm) ce samedi, le Secrétaire général du FPI pro Gbagbo a profité de cette lucarne pour rappeler aux présidents africains y compris au Président Alassane Ouattara la nécessité d’apprendre à écouter leur peuple.

« Il faut que nos chefs d’Etat apprennent à écouter leur peuple. Il faut que le citoyen devienne le centre. C’est-à-dire, quand vous dirigez un pays (c’est valable pour le Soudan et les Etats africains y compris le nôtre), vous devez savoir que le pays n’est pas votre propriété », a-t-il taclé.

Ajoutant, que « c’est momentanément que les citoyens disent que vous êtes leur responsable. Mais le pays n’est pas pour vous. Donc il faut écouter son peuple pour éviter ces affrontements où on compte les morts. Nous devons faire triompher la démocratie », a-t-il conseillé.

Au cours de cette émission d’une trentaine de minutes, l’ex ministre des Eaux et Forêts sous le régime Laurent Gbagbo s’est exprimé sur divers sujets d’actualité, notamment sur la question de la participation du FPI aux prochaines élections en 2020, la crise à l’école, la question du financement de la santé, etc.

S’agissant de l’école et de la santé, il a accusé le gouvernement d’avoir abandonné ces deux piliers de la société. « L’école ivoirienne dans son ensemble est en crise depuis que M. Ouattara est arrivé au pouvoir. Avant, il y avait des grèves, mais l’école continuait. Aujourd’hui, les experts estiment qu’en ce qui concerne le secondaire, nous sommes à près 65 à 70% de privatisation. En ce qui concerne le supérieur, c’est encore pire. C’est plus de 90% de privatisation. Ca veut dire qu’en fin de compte l’Etat de Côte d’Ivoire a abandonné l’école. Or c’est à l’école qu’on forme la société de demain. C’est à l’école qu’on forme les cadres qui vont gérer le pays », a-t-il fait remarquer avec beaucoup de peines.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info