Assainissement d’Abidjan : De 1 000 milliards à 738 milliards FCFA, 3 ans de ruse avec les chiffres

1 000 milliards de FCFA, c’est le montant qu’avait annoncé, en 2016, le vice-président, Daniel Kablan Duncan, alors Premier ministre de Côte d’Ivoire, pour l’assainissement du district autonome d’Abidjan.

Il l’avait indiqué, avec assurance, le 23 mars de l’année susmentionnée, dans la commune d’Abobo, nord de la capitale économique, lors de la livraison et du lancement de divers travaux d’infrastructures économiques. Selon lui, cet investissement important devait favoriser un assainissement amélioré. Un peu plus de trois ans après, le financement de l’assainissement de la capitale est à nouveau sur la table.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Comment comprendre la corruption dans un pays à 75% chrétien et musulman ? (ASK)

Jeudi 13 juin 2019, un nouveau montant des travaux d’assainissement et de drainage du district, a été révélé par Anne-Désirée Ouloto, ministre ivoirienne de la Salubrité, au cours d’une table-ronde, à Abidjan. La Banque mondiale et d’autres bailleurs de fonds y ont décidé de débloquer 738 milliards Fcfa, contre 585 milliards Fcfa, qui seraient attendus par la Côte d’Ivoire. Les actions relatives au contenu du schéma directeur pour les 13 communes d’Abidjan, permettront, in fine, de relever les défis de drainage et d’assainissement. Sans omettre l’aménagement des réseaux et ouvrages jusqu’en 2030.

La mise en œuvre de ce projet aidera donc à réduire significativement la charge polluante des eaux usées et des eaux pluviales, selon le gouvernement ivoirien. « Des travaux d’assainissement auront lieu dans toute la ville d’Abidjan, sous peu. Quand il pleut, l’eau stagne, donc il faut faire l’assainissement. Madame la ministre de la Salubrité urbaine et de l’assainissement, Anne-Désirée Ouloto, a proposé un projet qui fait d’ailleurs 1 000 milliards de Fcfa.

Ce sont des sommes importantes qui seront engagées, avait déclaré, mercredi 23 mars 2016, M. Duncan. D’où vient-il alors, que trois ans après, il soit davantage question de financement? De 1 000 milliards Fcfa, arrêtés plus haut, le montant est passé à 738 milliards Fcfa, promis au gouvernement ivoirien, par les bailleurs de fonds, dont les institutions de Breton Woods, là où, Alassane Ouattara et son équipe attendent 585 milliards Fcfa, pour ces travaux d’assainissement et de drainage de la ville d’Abidjan.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Précédent

« Il y a une différence entre les Houphouësiens et les Houphouëtistes » (Bombet)

Suivant

CAN 2019 : « Les Pharaons d’Egypte, grandissime favoris mais… » (Fernand Dedeh)

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *