Après la belle-fille du Président Ouattara, une Russe meurt de malaria après son mariage à Abidjan

Louba Vladimirovna et son époux lors de leur mariage à Marcory

C’est le récit mélancolique d’un proche de la famille éplorée qui a marqué l’attention de l’équipe d’Afriksoir.net. Une Russe, Louba Vladimirovna, venue convoler en justes noces à Abidjan est morte de malaria.

Selon Louis-César Bancé, l’auteur du récit, Bernard De Gnacabi Junior, jeune ivoirien de la trentaine à rencontré Louba Vladimirovna, de nationalité Russe et médecin généraliste spécialiste des grands brulés. Après deux ans de relation, ils décident de convoler en justes noces à Abidjan en Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Des guérisseurs proposent de soigner les fous errants de Ferké, la réponse d’Aka Aouélé attendue

Ainsi, les tourtereaux vont-ils débarquer à Abidjan et le mariage sera célébré le samedi 24 août 2019 à la mairie de Marcory. La réception nuptiale à lieu le même jour dans un complexe hôtelier de ladite commune. Quelques jours après le mariage, Louba Vladimirovna doit retourner immédiatement en Russie pour des engagements professionnels. Son époux, la rejoindra dans quelques jours après avoir terminé quelques courses.

C’est arrivé dans son pays que la Russe est prise d’un malaise. A l’hôpital, les médecins n’arrivent pas à diagnostiquer le mal qui ronge depuis quelques semaines la nouvelle mariée. Plusieurs traitements sont alors prescrits mais l’état de Louba Vladimirovna s’empire. Elle est de plus en plus fiévreuse. Elle décédera, le dimanche 8 septembre 2019. Plus tard les analyses révèleront que la malade souffrait de malaria.Le décès de la Russe Louba Vladimirovna, n’est pas un cas isolé. En avril dernier, Louise Ouattara de nationalité Néerlandaise, épouse de David Ouattara, fils aîné d’Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, est décédée à Abidjan, des suites de malaria.

Notons que selon le ministère de la Santé et de l’hygiène publique ivoirien conduit par Aouélé Aka, le paludisme constitue 33% des motifs des consultations en Côte d’Ivoire. Ces cas et ces chiffres ne devraient t-ils pas amener le gouvernement ivoirien à revoir son programme de lutte contre le paludisme ?

Roxane Ouattara

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info