Aigles du Mali : Objectif, vaincre le signe ivoirien

L'Ivoirien Ibrahim Kamara et le Malien Mohamed Magassouba

Côte d’Ivoire-Mali, à 16 h GMT, au stade de la ville portuaire de Suez. Avant dernier match des 1/8 èmes de finale. Ce sont les journalistes qui le décrivent mieux. Côté ivoirien, une sérénité qui cache mal une angoisse certaine.

« Coach, nous n’avons pas envie de quitter Le Caire maintenant. Gagnez ce match. », lance-t-il en chœur ou presque, au sélectionneur national, Ibrahim Kamara à la fin de la conférence d’avant-match, ce dimanche 7 juillet.

Côté malien, une espèce de fatalité nourrie d’espoirs. « Lors de la dernière rencontre, le Mali avait littéralement dominé la Côte d’Ivoire dans tous les secteurs de jeu… », a rappelé un journaliste malien au patron de l’encadrement technique des Aigles, Mohamed Magassouba.

Les deux techniciens se sont engagés, chacun de son côté, à oublier les matches précédents entre les deux équipes pour faire focus sur la bataille de Suez. Aucun d’eux ne veut quitter la compétition au stade des huitièmes de finale.

L’histoire, c’est pour les historiens

Mohamed Magassouba veut réinitialiser son logiciel. Doper ses joueurs en chassant de leurs esprits, la peur des défaites régulières des Aigles du Mali face aux Éléphants de Côte d’Ivoire. Les rencontres entre les deux pays en phase finale de la CAN ont souvent tourné à l’avantage des Éléphants.

Cette histoire là, l’expérimenté Mohamed Magassouba, 61 ans, qui traîne sa bosse sur les bancs depuis 1980, veut l’effacer. Entrée fracassante en compétition face à la Mauritanie (4-1), décélération face à la Tunisie (1-1) puis courte victoire aux dépens de l’Angola (1-0).

A lire aussi. Mali : Des terroristes neutralisés par les FAMA, dans la région de Mopti

« Le savoir-faire est très déterminant car vous devez savoir comment négocier vos moments forts, mais aussi comment gérer vos temps morts. À cet égard, nous sommes suffisamment équipés pour faire face à nos adversaires. », explique le technicien malien. Son infirmerie est vide. Ses joueurs sont motivés et prêts. Le reste, le terrain décidera, dit-il. « L’histoire, c’est pour les historiens ».

Ibrahim Kamara « Aligner la meilleure équipe possible »

Le sélectionneur des Ivoiriens a suscité l’appétit des supporters maso après la large victoire des Éléphants aux dépens des Namibiens (4-1). Il a montré que son équipe équipe est capable du meilleur. Après une entrée timide mais victorieuse en scène face à l’Afrique du Sud (1-0), une défaite face au Maroc (1-0).

En dehors de Serge Aurier blessé mais maintenu dans le groupe, Ibrahim Kamara n’a pas de soucis à se faire. Par contre, il a le choix des hommes et du système. Mais il est formel « on ne change pas une équipe pour le plaisir de le faire. ».

L’Algérie attend le vainqueur…

L’Algérie n’a pas fait de quartier devant la Guinée. Trop forte et trop puissante pour le Syli national, bien trop frêle, sans âme, sans cohésion, noyé. 3-0. Pas cher payé. Mais les Fennecs passaient surtout un message au vainqueur du match Côte d’Ivoire-Mali… La surprenante équipe malgache continue quant à elle, de vivre son rêve. Première participation, quart finaliste. La RDC est passée à la trappe. (2-2 et 4-2 tab).

Opinion Ma CAN, non Ahmadou Gon n’est pas en Égypte

Une publication du ministre ivoirien des Sports sur sa page facebook a laissé penser que le premier ministre ivoirien et le père du président de la fédération ivoirienne de football assisteraient à la rencontre Côte d’Ivoire-Mali à Suez. « Non, le premier ministre ne sera pas là.

Il est à Paris. » a coupé le ministre Paulin Danho interrogé par nos soins. « Il sera là pour le carré d’As. ». Au cas où… Paulin Danho a rendu visite ce dimanche, à la délégation des 75 supporters du comité national de soutien aux Éléphants, présents à Abidjan au Caire. Occasion d’un bref échange avec les journalistes. « Ce qui est passé est passé. Focus sur les Éléphants. Nous devons tous soutenir les Éléphants. ».

Fernand Dédeh

CAN 2019 : IBK offre 5 millions FCFA à chaque joueur pour battre les Éléphants jamais battus par les Aigles en 50 ans
Au Caire, le ministre Danho galvanise ses troupes avant un match crucial ce lundi
Hervé Renard : Fin en Egypte, du mythe de la chemise blanche créé par les Ivoiriens !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info