Affi s’adresse à la fronde du FPI : « N’abandonnons pas la Côte d’Ivoire à ceux qui nous ont vaincus par les armes »

Pascal Affi N’Guessan

A l’issue de l’élection de la présidente du quatrième congrès ordinaire de l’OFFPI, l’ex-ambassadrice de Côte d’Ivoire au Mexique, Anne Gnahouret Tatret, seule candidate, a été élue le samedi 30 novembre. Elle succède ainsi à Christine Konan, la présidente sortante.

Selon Ibo Fourerat, secrétaire chargée des relations extérieures et à l’organisation des femmes du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS) a invité les femmes à reconquérir le pouvoir avec Pascal Affi N’Guessan. « Nous souhaitons une participation accrue des femmes aux instances de décision. On n’est pas socialiste par hasard. Nous pensons au leader charismatique Laurent Gbagbo. L’histoire retiendra que le FPI reste dynamique et fort », a-t-elle confié.

Le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan a remercié Ibo Fourerat , représentante du PNDS du Niger. Selon lui, qui a accepté de faire le déplacement de ce jour pour apporter aux femme du FPI et le FPI tout entier le soutien indéfectible du PNDS au combat que nous menons ici en Côte d’Ivoire. Tous les trois ans, on devrait se retrouver pour faire le bilan du travail de ceux que vous avez mis à la tête de l’OFFPI ont fait.

A lire aussi : Affi N’Guessan opéré en Côte d’Ivoire : Voici de quoi il souffrait

Malheureusement, à cause de la rébellion armée de 2002 comme la plupart des partis de Côte d’Ivoire, nous n’avons pas pu faire de congrès jusqu’en 2011. Si on était resté au pouvoir, on allait mettre fin à la crise et on allait organiser les congrès pour renouveler les organes. Malheureusement, les élections se sont terminées dans la guerre avec toutes les souffrances que vous connaissez.

« Il faut que le FPI se relève et que ses dirigeants se rassemblent pour poursuivre la lutte. N’abandonnons pas le pays à ceux qui nous ont vaincu par les armes et non parce que les Ivoiriens les ont choisi »

«Avec des militants désorganisés, le parti était décapité. Blé Goudé et le président Laurent Gbagbo sont encore pratiquement en prison. Il faut que le FPI se relève et que ses dirigeants se rassemblent pour poursuivre la lutte. N’abandonnons pas le pays à ceux qui nous ont vaincu par les armes et non parce que les ivoiriens les ont choisi. Restons dans l’action politique parce que nous avons décidé de changer la Côte d’Ivoire par la politique. Nous n’avons pas pris l’option d’arriver au pouvoir par les armes. C’est par les élections que nous voulons transformer ce pays », a rappelé le président du FPI.

Anne Gnahouret présidente OFFPI

Il précise que, « tout le monde n’était pas d’accord pour suivre cette voie que j’ai tracé. Il y en a qui ont dit : ‘’on n’a qu’à leur donner le pays’’. Si on ne participe pas à la vie politique, à quoi nous servons ? Si nous leur abandonnons le pays que deviendrons nos compatriotes ? C’était une erreur de dire qu’on ne participe pas aux élections. Que tu participes ou pas, il y aura un maire, un député, un président etc. En politique, même si tu pleures, tu essuies tes larmes et tu luttes avec eux ».

« On a montré aux yeux du monde qu’au FPI, certains cadres peuvent être candidats et présidents. On a construit une solution alternative. Aujourd’hui quand on regarde ce qui se passe à la CPI, malgré toutes nos prières et marches, on se rend compte que la probabilité que Laurent Gbagbo soit là en 2020 est très faible. Grace au travail que nous avons fait, aujourd’hui le FPI est en mesure de gagner les élections. Si grâce à Dieu Laurent Gbagbo arrive avant les élections de 2020, on gagne. S’ils disent qu’ils vont le garder là-bas, en 2020, on gagne. Parce que maintenant nous marchons sur nos deux pieds », a fait observer Affi.

« Les jeunes vont se mobiliser mais vous les femmes devrez être à la porte du combat pour le changement en 2020. 2020 ne doit pas nous échapper. »

« Il faut que vous vous mobilisiez pour que ceux qui sont au pouvoir ne soient pas au pouvoir en octobre 2020. Les jeunes vont se mobiliser mais vous les femmes devrez être à la porte du combat pour le changement en 2020. 2020 ne doit pas nous échapper. Dieu a écrit que nous devrons revenir au pouvoir en 2020. Quand on voit comment ceux qui sont au pouvoir gouvernent la Côte d’Ivoire, on sent qu’ils sont frappés de la malédiction de l’échec en 2020. Aujourd’hui ils parlent comme des gens qui sont vaincus. Leur sort est scellé », a noté l’ex-premier ministre.

Présidentielle 2020

« C’est pourquoi d’ailleurs, leur langage n’est pas lisible. Aujourd’hui, on nous dit on va donner le pouvoir à une autre génération, demain on nous dit : ‘’ la constitution me donne le droit d’être candidat’’, après demain ils disent :’’ je peux être candidat’’. Ce discours ressemble à celui de quelqu’un qui rêve. Cela veut dire qu’ils sont sur la voie du départ », a-t-il détaillé.

Anne Gnahouret présidente OFFPI
Lia Ferdinand Gnan, nouvau président de la JFPI proche de Pascal Affi N’Guessan

Pour lui, « en Afrique aujourd’hui, on ne fait pas plus de dix ans au pouvoir ; c’est une loi en Afrique de nos jours. Celui qui a fait dix ans, n’est plus concerné par les élections de 2020. Est-ce que nous pouvons laisser à la tête de ce pays des gens qui sont un risque pour la paix et la stabilité ? Tout ce qui sort de la bouche de certains leaders, c’est la violence ».

« Si Laurent Gbagbo ne vient pas avant 2020 ; et que Ouattara ne veut pas l’accueillir ici en Côte d’Ivoire comme son frère, il faut que nous nous organisions pour qu’à partir de 2020, ce soit nous qui l’accueillions »

Et d’indiquer, « nous ne menons pas un combat pour nous-mêmes, ni contre quelqu’un. Si Laurent Gbagbo ne vient pas avant 2020 ; et que Ouattara ne veut pas l’accueillir ici en Côte d’Ivoire comme son frère, il faut que nous nous organisions pour qu’à partir de 2020, ce soit nous qui l’accueillions parce que nous avons chassé Ouattara du pouvoir. a supposer que le RHDP est encore au pouvoir en 2020, quelle garantie aurons-nous pour que Laurent Gbagbo revienne dans les meilleurs délais en Côte d’Ivoire ? Ce qu’on lui reproche n’est pas fondé mais ils font tout pour l’empêcher. Ils font ça parce que c’est Ouattara qui est au pouvoir et que Ouattara leur a écrit pour dire qu’il ne veut pas voir Gbagbo ici ».

Karina Fofana

Les fédéraux FPI du Guémon réitèrent leur soutien à Affi N’Guessan

Anne Gnahouret présidente OFFPI

  •  
    204
    Partages
  • 204
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info