Affi ne lâche rien : « Cette réconciliation Bédié-Gbagbo n’est pas vraie »

Invité du portail audiovisuel d’actualités Ivoirtv.net, le vendredi 13 septembre 2019, Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI) s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la réconciliation entre l’ex-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) Henri Konan Bédié et l’ex-président Laurent Gbagbo. Pour Affi  N’guessan, cette réconciliation Bédié-Gbagbo n’est pas vraie.

Pascal Affi digère encore mal la réconciliation proclamée entre les deux ex-présidents de la république Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Le président légalement reconnu du Front populaire ivoirien a fustigé le rapprochement du président du PDCI à Laurent Gbagbo.

« Les gens qui abandonnent une direction légale d’un parti pour aller s’acoquiner avec une dissidence et qui proclament que c’est cette dissidence qu’ils reconnaissent. Vous pensez que ceux-là peuvent apporter quelque chose à la Côte d’Ivoire ? Les enjeux électoraux doivent s’inscrire dans la légalité. Je suis d’accord qu’il ait des schémas tactiques pour essayer de gagner. Mais, quand vous pensez que tous les moyens sont bons pour réussir ces objectifs politiques, vous n’êtes plus un homme politique sur lequel on peut compter. Parce que vous êtes sans foi ni loi. Or ce n’est pas avec des hommes politiques sans foi ni loi qu’on peut construire un pays dans la durée », a dit Pascal Affi.

A lire aussi: Côte d’Ivoire : Affi recadre Bédié à propos du FPI de Gbagbo

Et d’ajouter : « En politique, il faut être vrai. Si vous n’êtes pas vrai, dans tous les cas vous serez démasquez  un jour ou l’autre. On voit bien que ce qui est en train de se faire n’est pas vrai. Cette pseudo-réconciliation entre monsieur Bédié et monsieur Gbagbo n’est pas vraie. Ce n’est pas comme cela qu’on réconcilie des hommes qui ont été divisés par une rébellion armée et dont la confrontation s’est traduite par de milliers de morts en 2010-201 ; La réconciliation, ce n’est pas à travers une petite visite d’une heure, de deux heures à Bruxelles. La réconciliation entre le PDCI et ceux-là, c’est autre chose ».

Rappelons que lors d’une conférence de presse organisée conjointement par le PDCI d’Henri Konan Bédié et le FPI de Laurent Gbagbo, Kamagaté Brahima, le secrétaire exécutif chargé de la jeunesse du parti de Bédié a ouvertement jeté son dévolu sur l’ex-président Laurent Gbagbo en déclarant : « pour nous, le problème d’Affi est réglé, il est derrière nous. Pour nous le président Laurent Gbagbo est le président du FPI, le secrétaire général s’appelle Assoa Adou ».

Prince Beganssou

  •  
    264
    Partages
  • 264
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prince Beganssou

Read Previous

Burkina Faso : Voici ce que les marcheurs du 16 septembre reprochent à Kaboré

Read Next

Burkina Faso : La marche de la société civile et syndicats dispersée par la police

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *