Affaire Tanwalbougou Burkina Faso : « Nous encourageons le gouvernement à soutenir pleinement cette enquête » (États-Unis)

Des Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso

Des Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso

Les évènements de Tanwalbougou continuent de faire des réactions même au niveau international. Après le dernier rapport de Human rights watch, les Etats-unis se sont prononcés vendredi dans un communiqué dont radio Oméga a obtenu copie. « Nous saluons l’engagement du procureur de Fada à enquêter sur cet incident comme une étape vers la punition des auteurs » peut-on lire dans le communiqué.

Selon la version mercredi du procureur du Faso, Judicaël Kadeba, 12 personnes ont trouvé la mort dans les cellules où elles étaient détenues « pour suspicion de faits de terrorisme » dans la nuit du 11 au 12 mai 2020 à Tanwalbougou, village relevant de la commune de Fada N ‘Gourma.

A lire aussi : Burkina Faso : 12 détenus trouvent la mort à la gendarmerie de Tanwalbougou (Procureur du Faso)

Sur cet incident, le Premier ministre Christophe Dabiré rassurait lors de son discours sur la situation de la nation que « chaque fois qu’il y a eu des présomptions d’exactions ou des incidents, des procédures judiciaires ont été diligentées pour faire la lumière. C’est le cas des 12 personnes retrouvées mortes à la gendarmerie de Tanwalbougou ». Et de poursuivre « il faut savoir raison garder. La justice doit dire ce droit. J’ai confiance en la justice ».

« Nous encourageons le gouvernement à soutenir pleinement cette enquête et si les allégations sont prouvées, à veiller à la pleine mise en cause de la responsabilité des auteurs en cas de violation des droits de l’homme » poursuit le communiqué.

Téléchargez gratuitement l’Application Afriksoir sur Playstore et ne ratez rien de l’actualité ivoirienne et africaine https://bit.ly/2W5gRFO

« Nous attendons avec intérêt de discuter avec lui des conclusions et de celles des autres enquêtes en cours. Les États-Unis prennent au sérieux toutes les allégations de violations des droits humains et sont en contact avec ses homologues burkinabè. Le respect des droits humains constitue le fondement de la démocratie qui triomphera des forces de l’extrémisme violent » a ajouté l’ambassade des Etats unis.

Radio Oméga

Affaire Tanwalbougou. Affaire Tanwalbougou

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Afrik Soir

Read Previous

Côte d’Ivoire : Un autre front s’ouvre au FPI, un mouvement proche de Lazare Koffi Koffi dit non à Assoa Adou

Read Next

Côte d’Ivoire : Qui est Prof Laurence Adonis-Koffy, tuée brutalement dans un accident à Angré

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *