Affaire « Nous irons chercher Bédié pour le ramener au RHDP » : Ahoussou se grille au PDCI comme au RHDP

Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du sénat ivoirien

Le monde politique ivoirien est incroyable à vivre! Vivra plus longtemps celui qui supportera le mieux toutes ses hérésies, ses infidélités, ses déloyautés et ses indignités à renverser le plus mentalement solide.

Jeannot Ahoussou Kouadio, depuis Bocanda :  » Bientôt, nous irons chercher le président Bédié pour qu’il reprenne sa place au RHDP. » à la Une du journal de tous les Ivoiriens. Comme pour dire aux Ivoiriens : « Tout ce que Bédié dit et fait depuis le désapparentement du PDCI-RDA avec le RDR-RHDP, c’est du fla-fla! C’est du pipeau ! » Pour Ahoussou Kouadio Jeannot, Bédié ne fait que distraire sa galerie politique. Il rejoindra, selon sa déclaration, le RDR-RHDP, à coup sûr, et le moment venu.

À entendre ces propos de la bouche de celui que son ex-père a qualifié de « bon sang ne saurait mentir »; cela ne nous étonne guère en ce sens qu’il était le fils de Bédié sans l’avoir jamais réellement été. Parce que, qui connaît Bédié et a été avec lui, vécu avec lui ou à ses côtés, ne saurait tenir pareils propos honteux et indignes qui frisent l’injure faite à ce grand Homme d’Etat. De qui, Young-Jin Choi, le représentant spécial de l’Onu en Côte d’Ivoire, disait que pour lui arracher une phrase, il faille lui poser mille questions. Un tel personnage qui parle si peu n’est pas du genre à dire et à se dédire. Bédié n’est pas un homme politique qui se contredit et aime se renier.

Ahoussou Kouadio Jeannot, qu’il a toujours considéré comme son fils spirituel et politique, a-t-il décidé de le trahir publiquement pour un tabouret ? Après tout ce qu’il a obtenu de lui, il ne peut pas se moquer publiquement de Bédié et  devant le peuple Baoulé. Croyant ridiculiser Bédié, il se ridiculise lui-même. En tenant de tels propos injurieux et indignes du fils parricide qu’il est devenu, à la Marcus Junius Bruttus, parmi les assassins de Jules César, Ahoussou Kouadio Jeannot pousse le bouchon de la foutaise très loin et bien trop loin. Le dernier transfuge du PDCI-RDA au RDR-RHDP a trahi son père Bédié comme Brutus a trahi César en adhérant au parti de Pompée et en participant à la mort de César.

C’est le même Bédié auprès de qui Ahoussou Kouadio Jeannot ne voulait voir personne d’autre émerger que lui seul, le fils bien aimé qui trahit le père bienfaiteur. Aujourd’hui qu’il a fini de le poignarder dans le dos au moment où Bédié pensait pouvoir compter sur lui dans cette lutte politique pour la survie du PDCI-RDA et pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire, Ahoussou a préféré prendre la tangente pour mieux affaiblir celui qui l’a politiquement fait et pour qui il était le juriste de confiance.

Ahoussou qui n’a pas pu tenir une seule seconde face aux menaces d’un ancien ministre affairiste du Rdr-Rhdp, peut-il avoir la force de venir chercher un ancien président de la République, fût-il son ancien mentor politique? Si Ahoussou est si fort pour chercher Bédié et le ramener au RDR-RHDP, pourquoi n’a-t-il pas tenu si longtemps dans son jeu de cache-cache au PDCI-RDA et au RDR-RHDP ? Son cœur a-t-il cessé de balancer entre sa raison et son amour politique pour ramener Bédié au RDR-RHDP ?

S’il sait comment ramener Bédié, pourquoi a-t-il mis sa queue entre ses jambes pour descendre mains et pieds liés dans le lac aux crapauds du RDR-RHDP? Ou avait-il mis son arrogance politique pour n’avoir pas pu résister longtemps à l’ordre à lui intimer par l’homme d’affaires de gré à gré de l’Etat Rdr-Rhdp lorsque celui-ci lui a intimé l’ordre de les rejoindre illico presto dans leur aventure sans issue? Maintenant qu’il est dans le camp de ceux qui veulent que Bédié disparaisse vivant de sa terre natale de Côte d’Ivoire, que l’ex-Premier ministre du PDCI-RDA au gouvernement RHDP arrête de se foutre du grand Homme d’Etat qu’est Henri Konan Bédié, ancien chef de l’Etat.

Les Ivoiriens savent très bien que c’est l’ancien président de la République qui a montré le chemin du Rdr-Rhdp à son ex poulain politique, Ahoussou Kouadio; c’est encore le même président du PDCI-RDA qui lui avait demandé de revenir vers lui et de quitter là-bas d’où il rêve de le faire revenir. Parce que le chemin qu’emprunte le RDR-RHDP n’est pas bon pour la Côte d’Ivoire et pour la démocratie dans ce pays. À cause de l’immixtion flagrante de l’Etat RDR-RHDP dans le fonctionnement des partis politiques et à cause de l’engagement non sincère des nouveaux alliés politiques de Ahoussou Kouadio Jeannot en faveur de la réconciliation nationale.

A Ahoussou Kouodio Jeannot et aux autres cadres ex-militants du PDCI-RDA, le président Bédié avait conseillé de demeurer vigilants dans leur action politique en faveur de leur parti d’origine et d’être au service de la Côte d’Ivoire en restant eux-mêmes. Mais ils ne lui ont pas obéi qu’ils se sont jetés dans les bras de ceux qui n’ont jamais voulu de Bédié, comme l’héritier politique de Félix Houphouët-Boigny et qui n’ont fait que le clouer au pilori.

Qu’arrive-t-il à Ahoussou Kouadio Jeannot pour qu’il veuille chercher bientôt Bédié pour revenir au RDR-RHDP? L’a-t-il signifié à son nouveau mentor de père fondateur du RDR-RHDP avant de le crier publiquement ? Que lui a-t-il promis pour qu’il s’égosille ainsi depuis les terres natales du prince des Mambès ? Pense-t-il que ceux auprès de qui il crie peuvent l’entendre, lui faire confiance et le suivre dans son aventure politique ambiguë après qu’il a trahi le président Bédié?

Ou bien croit-il qu’en le faisant ainsi, son nouveau mentor continuera de lui faire confiance? Lorsqu’on a trahi son propre père politique dans une mission politique, quoique le transfuge du PDCI-RDA au RDR-RHDP fasse, son nouveau mentor de fondateur du RDR-RHDP le regardera toujours sans illusions. Parce qu’il sait que les cris de Ahoussou Kouadio Jeannot sont comme ceux du putois, ils ne peuvent pas faire tomber une feuille d’un arbre, à plus forte raison ramener le grand Henri Konan Bédié dans quelque chose qu’il a rejeté avant l’heure.

Ahoussou peut se moquer de tout le monde mais pas de Bédié, son bienfaiteur qui a déjà tourné sa page. S’il ne s’en rend pas compte. Avant de revenir à sa page, déjà, tournée, et venir chercher Bédié pour qu’il reprenne sa place au RDR-RHDP, il faut que la page de Ahoussou soit réouverte. Or Bédié a déjà dit et bien déclaré à la face du monde : » Tournons la page de Ahoussou! » C’était sur les mêmes terres de la région de Iffou devant les parents de l’humiliateur de Bédié, venus de Didievi. Aux Ahoussou et consorts associés RDR-RHDP, Bédié n’est pas votre camarade de jeu politique.

  •  
    195
    Partages
  • 195
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info