Affaire CNI sénégalaise à 14 000 FCA : Sidi Touré, un porte-parole du gouvernement qui inquiète par ses contre-vérités ?

Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien

La nouvelle vient de tomber. L’information avait fuité du côté de l’Office nationale d’identification (Oni) il y a plusieurs semaines déjà. Le citoyen lambda va finalement renouveler sa carte nationale d’identité à 5000 FCFA comme les rumeurs l’avaient annoncé. Plus bas que dans plusieurs pays de la sous-région notamment au Sénégal qui l’a produit à 14 000 FCFA comme l’a révélé Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement.

‘’Ce coût est relativement bas que dans d’autres pays de la sous-région notamment au Sénégal où le coût est fixé à 14000 FCFA », indique Sidi Tiémoko Touré à la conférence de presse qu’il a animée après le Conseil des ministres de mercredi 8 mai 2019, au Palais de la présidence de la République en présence du chef de l’État Alassane Ouattara. Interrogées du côté du Sénégal, nos sources nous indiquent que le prix de la carte d’identité est de 1000 FCFA.

« Les 14 000 FCFA c’est l’amende infligée à un citoyen en cas de péremption de sa carte d’identité ». De quoi parle donc le porte-parole du gouvernement ? Assurément, le gouvernement ivoirien a du mal à expliquer les raisons de cette décision d’autant plus que jamais en Côte d’Ivoire la délivrance de la carte d’identité n’a fait autant de bruit. « Au temps de Félix Houphouët-Boigny dont on se réclame aujourd’hui c’était à 200 FCFA, au temps de Bédié, elle était à 500 FCFA si je ne me trompe pas, dans la période de Guéï et Gbagbo c’était juste 1000 FCFA.

A lire aussi :Côte d’Ivoire : “Voici l’agenda caché du régime RHDP” (Dr Jean Marie Coulibaly)

Et en 2009 pendant la crise elle a été remise gratuitement aux citoyens ivoiriens », s’est exprimé Roger Youan, président de la Coalition ‘’ça suffit’’. Notons que lorsque la rumeur avait fuité du côté de l’Oni, la structure s’était dépêchée de produire un communiqué pour la démentir. Comme le dit un adage ivoirien, ‘’il n’y a jamais de fumée sans feu « .

Ce qui était considérée comme une rumeur s’est révélée être au grand dam du citoyen ivoirien une vérité. Le gouvernement ivoirien a adopté un décret portant approbation du Contrat de Partenariat relatif à la Conception, au Financement, à la Mise en place, à l’Exploitation, au Maintien en Condition, à la Mise à Niveau et au Gros Entretien Renouvellement (GER) du Registre National des Personnes Physiques (RNPP) conclu le 08 avril 2019 avec la société SEMLEX Côte d’Ivoire.

Selon Sidi Tiémoko Touré, le processus de mise en place des solutions qui composent le RNPP s’étalera sur deux ans avec une priorité pour la solution devant permettre la production des Cartes Nationales d’Identité.

Roxane Ouattara

  •  
    543
    Partages
  • 543
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info