Adjoumani à Maféré : « Des dizaines de milliers de PDCI vont franchir le pont de la bonne espérance RHDP »

Kobenan Kouassi Adjoumani à Maféré

Les populations de Maféré, localité située dans le Sud Comoé ont rendu un hommage au Président Alassane Ouattara, ce dimanche 1er septembre 2019. Le parte-parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Kobenan Kouassi Adjoumani y était. Selon lui, Maurice Kakou Guikahué n’aurait pas été député à Gagnoa sans le RHDP.

Je voudrais avant de commencer mon propos vous saluer, chacune et chacun de vous, vous dire merci, merci pour cette belle initiative que vous avez prise ce matin de rendre hommage au Président de la République, SEM Alassane Ouattara, de magnifier et de célébrer cet Homme d’Etat exceptionnel, ce travailleur acharné et infatigable, ce digne fils et continuateur de l’œuvre gigantesque du Père-fondateur, le Président Félix Houphouët-Boigny.

Maféré merci ! Populations du Sud-Comoé merci, merci pour votre extraordinaire mobilisation de ce jour, car si vous avez décidé de dire merci au Président Alassane Ouattara, c’est parce que vous avez été touchées par le travail qu’il a abattu, c’est parce que vous êtes sensibles aux efforts qu’il entreprend pour améliorer sans cesse, les conditions de vie des Ivoiriens. Cela à travers la construction d’écoles, de centres de santé, de collèges, d’hôpitaux, de routes, de ponts, de châteaux d’eau, de marchés et j’en passe. Oui, depuis huit ans, la Côte d’Ivoire change, le pays avance. Grâce à lui la Côte d’Ivoire est redevenue un pays respecté, un pays qui fait envie et qui est à nouveau fréquentable.

A lire aussi : Présidentielle ivoirienne 2020 : Opposants, ne tombez pas dans le piège du boycott ! (Opinion)

Je ne suis pas venu vous dire que tout est désormais parfait, non. Mais, je suis venu vous dire que quelque chose d’extraordinaire est en train de se faire et que les performances actuelles de la Côte d’Ivoire sont saluées partout dans le monde, par toutes les institutions internationales et par tous les partenaires au développement. Cela veut dire que nous devons continuer sur cette voie qui nous conduira au bonheur total.Et la condition pour maintenir cette dynamique, c’est la stabilité et la paix. C’est la raison pour laquelle le Président Alassane Ouattara a créé le RHDP, pour doter la Côte d’Ivoire d’un grand parti politique qui va garantir sur le long terme, la paix et le développement. Derrière le RHDP, il y a l’idée de préserver notre pays des aventuriers politiques, des vendeurs d’illusions, des politiciens « pressés-pressés », des politiciens revanchards.

Derrière le RHDP, il y a la volonté de promouvoir les valeurs de l’Houphouétisme, l’unité, la paix, la stabilité, la cohésion, la coexistence pacifique entre toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire, d’instaurer le progrès et le développement. Derrière le RHDP, il y a l’ambition d’immortaliser à jamais l’œuvre politique du Président Houphouët-Boigny.Le RHDP est un parti d’hommes et de femmes de conviction, déterminés et engagés dans la bataille pour la paix, la stabilité et le progrès partagé. Si nous voulons que notre pays change, nous devons éviter les alliances de saison, les alliances de circonstance. A chaque élection, des personnes, des partis qui n’ont aucune idéologie commune, c’est-à-dire aucune vision commune dans le futur des Ivoiriens créent des alliances dans le seul intérêt d’assouvir des ambitions personnelles égoïstes. Un tel va se mettre avec un tel autre pour chasser un tel autre.

Mais franchement, pendant combien de temps encore, nous allons rester dans ces jeux, dans ces amusements publics ? L’idéologie c’est l’essence même d’un parti politique. C’est ce qui fait qu’on dit que tel parti est de gauche et que tel autre est de la droite. Mais, quand des individus qui n’ont pas la même vision politique décident de se mettre ensemble, c’est pour aller où ? C’est pour conduire la Côte d’Ivoire où ? Deux choses qui n’ont pas la même nature ne peuvent pas se mélanger. Depuis quand avez-vous vu de l’huile se mélanger à de l’eau ?

Voyez-vous, nos amis du PDCI-Daoukro préfèrent s’allier à tous ceux qui ont combattu l’houphouétisme, plutôt que de nous rejoindre au RHDP. Heureusement que la majorité des cadres issus du PDCI ont compris le message de paix du RHDP et nous ont rejoint. Et croyez-moi, ils sont encore plusieurs dizaines de milliers qui vont franchir le pont de la bonne espérance, car de plus en plus, ils commencent à comprendre les motivations réelles des dirigeants du PDCI-Daoukro. Et je voudrais dire que nous qui sommes partis du PDCI pour le RHDP, nous nous sentons bien dans cette famille politique. N’en déplaise aux esprits chagrins qui croient pouvoir nous diviser ou nous distraire avec des propos du genre, « ils sont au RHDP, ils vont revenir au PDCI, nous avons passé un pacte secret avec eux ».

« Guikahué, lui-même, n’aurait pas été élu député à Gagnoa sans le RHDP. Une autre preuve que le RHDP est majoritaire dans le Gôh, sa région natale »

Entre nous, je vais juste poser une question de bon sens : quand vous envoyez un soldat en infiltration dans une armée ennemie, est-ce à vous de dire que vous avez envoyé un espion chez l’ennemi ? Si cela est vrai, tel qu’ils le disent, ne devraient-ils pas les couvrir jusqu’à la fin de leur mission ? Je voudrais donc inviter M. Guikahué et ses amis à être plus sérieux et à prendre au sérieux les Ivoiriens, parce que M. Guikahué, lui-même, n’aurait pas été élu député à Gagnoa sans le RHDP. Une autre preuve que le RHDP est majoritaire dans le Gôh, sa région natale, c’est la brillante élection de son candidat au Conseil Régional face à celui du PDCI-Daoukro soutenu par Guikahué.

Le Président Houphouët-Boigny nous disait de son vivant qu’il a tracé les sillons et que nous ses héritiers, nous avons le devoir de les élargir. C’est ensemble que nous sommes forts, c’est unis ans la diversité que nous sommes forts. Et c’est ce message qu’au nom du Premier Ministre, je souhaite passer à tous les Ivoiriens épris de paix, les inviter à marcher avec le RHDP et l’esprit d’Houphouët pour toujours.

Pour notre part, je voudrais réaffirmer la détermination du RHDP et de son Président, SEM Alassane Ouattara, à relever les défis. Oui, nous allons mener la bataille du développement, oui nous allons nous battre et nous sommes déjà prêts pour 2020, parce que la vie de cette nation, le bonheur de ses populations et le rayonnement de ce pays, dans le concert des nations, qui sont au cœur de la vie et de l’action du Président Houphouët-Boigny, doivent aujourd’hui, plus que jamais nous animer, nous guider et nous inspirer. Je souhaiterais à présent me prononcer sur un sujet qui continue de cristalliser le débat politique : la CEI. Ce dossier a été totalement vidé et épuisé. Malheureusement, des gens veulent s’en servir pour créer un problème. C’est très simple à la vérité, même si certains font énormément de bruits autour du sujet.

Après les élections de 2015 qui se sont très bien déroulées et où les candidats perdants ont tous appelé le vainqueur pour le féliciter, une ONG, l’APDH a écrit à la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, pour demander que la composition de la CEI soit rééquilibrée. Bien que n’étant pas obligé de déférer cette exigence, le Président Alassane Ouattara, dans un souci de paix a accepté d’appliquer les recommandations de la Cour Africaine des droits de l’Homme.

Il a, de ce fait, instruit le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, à l’effet d’ouvrir un dialogue pour mettre la CEI en cohérence avec lesdites recommandations. Ainsi, le Premier Ministre a réuni les partis politiques et la société civile autour d’une table pour discuter. Chemin faisant, une partie de la classe politique introduit des revendications qui n’ont absolument rien à voir avec les recommandations de la Cour Africaine.

N’étant pas suivie par la majorité des participants au dialogue, elle a décidé de claquer la porte. Et au terme de ce dialogue inclusif et démocratique, des recommandations ont été faites où la société civile se taille la part du lion dans la recomposition de la CEI et où le pouvoir en sort minoritaire, car il a accepté de sacrifier deux de ses représentants. Même l’Union Africaine, institution de laquelle relève la Cour Africaine des Droits de l’Homme est satisfaite et a tenu à féliciter le Gouvernement. Mais, cette opposition, la même, continue de crier à cor et à cri. Elle refuse de nommer ses représentants qui siègeront à la CEI alors que l’APDH qui a introduit la plainte en 2016 a non seulement siégé jusqu’au bout, mais aussi, elle a désigné son représentant.

« Ces gens-là sont en train de s’éloigner d’Houphouët-Boigny et de ses idéaux depuis qu’ils se sont faits de nouveaux copains »

Voilà chers parents la vérité, toute la vérité sur la CEI. On ne comprend donc pas les réticences d’une partie de l’opposition, qui veut imposer ses conditions et ses exigences à tout le monde. Cela s’appelle du chantage et ce chantage ne passera pas. D’autres mêmes se réclament de l’Houphouétisme, mais refusent le dialogue, l’arme des forts. Vous comprenez donc pourquoi je disais tantôt que ces gens-là sont en train de s’éloigner d’Houphouët-Boigny et de ses idéaux depuis qu’ils se sont faits de nouveaux copains. Ici, je voudrais, au nom du Premier Ministre, leur adresser un message fraternel : mettons balle à terre et mettons-nous ensemble pour préparer les élections de 2020.

Cessons de jouer avec la paix, cessons de ruser avec la démocratie, car il n’y aura pas de place pour le désordre. Les Ivoiriens veulent vivre en paix, ils ne veulent pas que les élections à venir soient une nouvelle occasion de déchirure. Le RHDP est et sera toujours du côté des Ivoiriens. Il sera le rempart infranchissable contre le désordre et la violence politique. Avec vous, nous allons défendre la paix et la démocratie pour une Côte d’Ivoire qui gagne sur la route du développement. Le train de l’émergence, le train du développement ne s’arrêtera pas en 2020.

Je vous remercie !

Adjoumani à l’opposition : « Tournons la page de la recomposition de la CEI »
  •  
    44
    Partages
  • 44
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info