A l’université, Ahoussou rend hommage à Jean Noël Loucou, un fidèle de Bédié

Jean Noël Loucou et Jeannot Ahoussou-Kouadio

La Communauté scientifique ivoirienne célèbre le professeur Jean Noël Loucou. C’est un grand maître, un historien hors pair que le département d’histoire de l’Université Félix Houphouët-Boigny a décidé de hisser au panthéon des grands penseurs africains, à travers un colloque international qui a lieu, du 07 au 09 mai 2019.

Le colloque rassemble tous les historiens de Côte d’Ivoire, d’autres venus du Togo, du Bénin, du Cameroun, du Congo, du Burkina Fao, du Mali. Les travaux ont été ouverts par Me Jeannot Ahoussou-Kouadio t, président du Sénat ivoirien, en présence des ministres Gnamien Yao, Alain Cocauthrey, Lazare Koffi Koffi et de plusieurs personnalités politiques et administratives.

La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la paix dont il est le secrétaire général était massivement représentée. Le président du Sénat connaît l’homme. Pr Jean Noël Loucou est un grand commis de l’Etat qui a servi aux côtés du président Henri Konan Bédié, de 1993 à 1999. « Un homme multidimensionnel dont l’intelligence, le talent, la finesse, la souplesse et le modèle de vie sont unanimement reconnus.

A lire aussi : Les immigrés, un frein au développement des zones urbaines ? (FES)

Je voudrais porter mon intérêt sur l’homme politique rompu aux arcanes du pouvoir. Jean Noël Loucou a assuré les responsabilités aussi sensibles que celles de chef de cabinet et directeur de cabinet du président Henri Konan Bédié, lorsqu’il présidait aux destinées de la Côte d’Ivoire, de 1993 à 1999. (…) Le destin de Jean Noël Loucou est d’avoir l’intelligence de rependre et de promouvoir les idées fécondes qui émergent de l’houphouëtisme et de percevoir, avec acuité, mieux que quiconque, les enjeux de la paix dans un monde globalisé où les sociétés, les civilisations et les cultures sont légion.

Jean Noël Loucou a toujours répondu présent au rendez-vous de la conception, de la réflexion pure et de l’anticipation » a-t-il salué. Le sens du colloque se résume au témoignage du président du Comité d’organisation, Pr N’guessan Mohamed, un ancien étudiant du maître. « (…) L’étudiant, après avoir été reçu chez vous, est accompagné jusqu’à la porte. Vous ouvrez votre domicile privé à tous.

Nous pensons qu’un tel homme mérite la reconnaissance de ses pairs, disciples et étudiants. Vos œuvres plaident en votre faveur. Vous avez laissé des traces sur votre parcours scientifique qui n’est pas encore achevé. Vous avez marqué la vie de milliers d’étudiants. Vos écrits vont au-delà du département d’histoire. (…) Même vos Sms sont ponctués d’accords, parce que très pointilleux sur les détails. Vous êtes le créé qui crée » a-t-il témoigné.


« Jean Noël Loucou est un grand éducateur, un humaniste à la recherche du développement intégral de l’homme »

Il a fait remarquer qu’il a trouvé chez Jean Loucou plus de 3 000 livres lus et annotés et l’éminent professeur d’histoire est même traduit dans des livres en Chine. Pr Ouattara Tionan, président du Comité scientifique, d’ajouter que « Jean Noël Loucou est un grand éducateur, un humaniste à la recherche du développement intégral de l’homme ».

Le président de l’université était représenté par son vice-doyen, Pr Aboulaye Sangaré. Qui s’est félicité de l’initiative du département d’histoire ainsi que le doyen de l’Ufr Science de l’homme et de la société (Shs), Pr Bahabi Youzan, qui a souhaité que les 5 autres départements puissent copier l’exemple des historiens qui font de la célébration des maîtres une tradition.

Le colloque centré sur le thème « Pr Jean Noël Loucou, un historien multidimensionnel » comprend 68 communications avec une leçon inaugurale et deux conférences. A la retraite, depuis une douzaine d’années, Jean Noël Loucou a travaillé pendant 31 ans en qualité d’enseigant-chercheur soit de 1976 à 2005.

JB KOUADIO

  •  
    347
    Partages
  • 347
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info