20 t de ciment bloqué au Nord : L’incroyable coup de pouce du pouvoir Ouattara à Soro (Abel Douali)

Ciment de 20 tonnes offert par Guillaume Soro, bloqué par le pouvoir Ouattara

Course à la présidence de la République, les acteurs et observateurs de la scène politique ivoirienne sont bien servis ces derniers temps avec la guéguerre entre l’ancien président de l’Assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume, et ses ex-alliés du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Si ce ne sont pas des missions dites de démenti qui se multiplient sur le terrain contre lui, ce sont des obstructions qui sont faites aux actions de développement qu’il promet aux populations visiblement intéressées par l’offre.

A ce propos, deux faits cocasses ont été enregistrés ces jours-ci de la part des tenants du RHDP. Il s’agit, d’une part, du démontage d’une pompe hydraulique dans le village d’un ministre de la République par ce dernier tel que rapporté par la presse ; et, d’autre part, du blocage de vingt tonnes de ciment convoyées sur instruction de Soro Guillaume pour la construction d’une école moderne dans le village de Toudjan peuplé, dit-on, de 1500 habitants et situé dans la sous-préfecture de Marabadiassa.

La raison officielle de cette obstruction serait que cette bourgade serait bâtie sur un site considéré comme une forêt classée. Cette situation est quasi générale en Côte d’Ivoire où des sites qui ne devraient pas être colonisés le sont avec la complicité de certaines personnes censées les protéger. Qui ne se souvient, en effet, de la fameuse forêt classée du Mont Péko dans laquelle le Burkinbé Amadé Ourémi et ses hommes avaient bâti un des plus gros campements de ce pays dans la région du Guémon? Qui ne se souvient, en outre, de ce débat qui avait eu lieu sous le régime Gbagbo à propos du parc national de la Marahoué occupé par des populations qui y ont construit des écoles et autres infrastructures en matériau dur ?

Les forêts classées qui sont occupées par les populations non autorisées ne se comptent plus en Côte d’Ivoire. Et cela, au vu et au su de tous, y compris des autorités gouvernementales et surtout des services spécialisés que sont les agents des Eaux et forêts. Si, en interdisant l’érection d’une école en dur à Toudjan, le gouvernement veut dire aux populations qu’il ne peut plus laisser prospérer cette situation qui consiste à fermer les yeux sur l’occupation des forêts classées avec construction de maisons en matériau définitif, alors il convient de saluer cette mesure.

A lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : 41 TRAVAILLEURS ATTAQUENT AMADOU SOUMAHORO POUR LICENCIEMENT ABUSIF

Même si l’on aurait voulu que le gouvernement prenne le taureau par les cornes dès le départ en interdisant que ces forêts soient occupées par quelque personne que ce soit. Ce n’est pas à Soro qu’on cause du tort mais aux populations.

Aujourd’hui, on a laissé des gens s’installer dans cette forêt dite classée où ils ont bâti leur village d’où ils contribuent à leur manière aux efforts de développement du pays. Et au moment où les habitants de Toujan vivent paisiblement et où un bienfaiteur, en la personne de Soro Guillaume, vient leur promettre une école moderne, c’est vraiment triste qu’ils constatent que cela leur est refusé pour une quelconque raison. Ces populations ont tout simplement le sentiment d’être victimes de la politique politicienne, de la guéguerre entre le généreux donateur et ses anciens alliés du RHDP.

« En bloquant les vingt tonnes de ciment destinées à aller construire une école pour des populations qui en ont besoin, les auteurs de cet acte croient causer du tort à Soro Guillaume »

Et du coup, ces pauvres paysans s’aperçoivent que la politique n’est plus faite pour les libérer de tout asservissement et leur apporter le développement comme le président Félix Houphouët-Boigny le leur avait appris pendant la lutte anticoloniale. Elle est devenue, hélas, un moyen de domination des forts sur les faibles et d’appauvrissement des populations au profit des dirigeants. La politique est de plus en plus l’espace où tous les coups sont permis pourvu qu’ils contribuent à nuire à l’adversaire.

En bloquant les vingt tonnes de ciment destinées à aller construire une école pour des populations qui en ont besoin, les auteurs de cet acte croient causer du tort à Soro Guillaume. Mais cela n’est pas évident. Car de mémoire d’Ivoiriens, nous savons que c’est véritablement la première fois qu’un aspirant au fauteuil présidentiel se fixe pour objectif de réaliser en amont des œuvres pour les populations visitées en lieu et place des promesses creuses.

Soro n’avait donc pas besoin de promettre des choses et de les réaliser séance tenante. Il pouvait simplement dire aux populations de lui donner le pouvoir et il reviendra leur faire ceci ou cela quand il sera au palais présidentiel. C’est bien ce qui a prévalu jusque-là dans ce pays. Qu’on se souvienne des différents slogans du genre « donnez-moi le pouvoir et je vous le rendrai » de Laurent Gbagbo.

Ou encore « donnez-moi cinq ans ; je vais transformer la Côte d’Ivoire et apporter des solutions à tous vos problèmes » d’Alassane Ouattara alias Ado solutions. Ces deux hommes ont été élus sur la base de ces simples slogans. Sans donc rien réaliser aujourd’hui pour les populations qu’il visite, Soro peut être élu président de la République en 2020 s’il se porte candidat et si telle est la volonté des électeurs.

« En décidant de poser des actes concrets avant même d’arriver au pouvoir, Soro Guillaume innove en la matière »

Pour réaliser des œuvres pour les populations, on n’a pas besoin d’être d’abord au palais présidentiel. En décidant de poser des actes concrets avant même d’arriver au pouvoir, Soro Guillaume innove en la matière. Et pour cela, il est farouchement combattu par certains adversaires politiques qui, pour n’avoir rien fait pour leurs propres parents par le passé, considèrent comme une injure qu’un autre cadre ivoirien vienne le faire à leur place.

A qui la faute ? dirait l’autre. Ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes s’ils n’ont pas été capables de faire le minimum pour leurs populations même en étant aux affaires depuis bientôt dix ans. Le Président Ouattara ne cesse de plaider pour le renouvellement de la classe politique afin de donner la chance aux jeunes générations de faire leurs preuves.

Soro Guillaume qui, du reste, a déjà montré ses capacités à gérer les affaires publiques malgré son jeune âge, mise à part toute flagornerie, est en train de dire, à travers ce qu’il fait, qu’on n’a pas besoin d’être d’abord au palais présidentiel avant de réaliser des œuvres pour les populations dont on sollicite les suffrages.

On peut commencer à le faire avec ses moyens personnels. Car une fois au pouvoir, les moyens utilisés sont généralement ceux de l’Etat et donc du contribuable. Dès lors, on ne sait plus si c’est vous-même qui faites les réalisations dont il est question ou bien si c’est l’Etat qui joue son rôle régalien.

« Il serait plus indiqué de cesser cette querelle véritablement de trop faite à Soro Guillaume. Qui, tout en posant ces actes en faveur des populations, sait pertinemment qu’une élection se gagne dans les urnes »

C’est pourquoi, c’est toujours ahurissant d’entendre dire :« le président de la République offre ceci » ou « le Premier ministre offre cela ». Ce que font ces autorités pour le compte de l’Etat, ce sont les contribuables qui le font pour eux-mêmes. Point besoin donc de rendre hommage à Pierre ou à Paul pour cela. C’est ce que Soro est en train de faire qui mérite qu’on lui rende hommage plutôt que de le vilipender et le combattre.

Pour tout dire, il serait plus indiqué de cesser cette querelle véritablement de trop faite à Soro Guillaume. Qui, tout en posant ces actes en faveur des populations, sait pertinemment qu’une élection se gagne dans les urnes. Et non parce qu’on aura fait ceci ou cela en amont. Il est néanmoins clair que les actes qu’il pose sont appréciés à leur juste valeur par l’opinion publique et singulièrement par les populations bénéficiaires. Et ce, indépendamment des intrigues politiques et politiciennes qui ne profitent qu’à leurs seuls auteurs.

Abel Douali

  •  
    267
    Partages
  • 267
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tags: , , , , , ,
Articles liés

2019 | Afrik Soir | Tous droits réservés

Urgence Info